in ,

LightSail, le premier satellite à voile… solaire

Crédits : Capture vidéo

LightSail est une capsule destinée à être placée en orbite en 2016. Son mode de propulsion, basé sur une voile solaire, permettra de tester de nouvelles possibilités pour le maintien en orbite des satellites artificiels. La conquête de l’espace n’est plus l’apanage de la NASA.

Aujourd’hui, de plus en plus de sociétés privées se partagent le marché juteux du transit spatial. La Planetary Society est l’une d’entre elles. Son crédo : rendre la maintenance des satellites artificiels plus facile et moins coûteuse. En effet, pour que ce dernier garde une orbite stable, il est nécessaire de l’équiper de moteurs-fusées qui viendront corriger sa position si besoin est.

Mercredi dernier, la société américaine a annoncé le lancement en 2016 de la capsule LightSail. Une fois en orbite, elle déploiera ses 32 m² de voiles composées de Mylar, un plastique capable de former un film résistant et ultra-fin. Cela lui permettra d’utiliser la force de la lumière du soleil pour se déplacer dans l’espace.

Ce projet n’a pas d’autre objectif que de démontrer la viabilité de l’utilisation de la lumière solaire comme source d’énergie pour propulser des engins spatiaux. À l’avenir, il devrait être possible de faire profiter des vaisseaux bien plus lourds de cette avancée technologique.

Sources : AFP

Avatar

Rédigé par Samuel