in

L’humidité relative altérerait les propriétés du graphène !

Crédits : Queen Mary University

Le graphène est un matériau présenté comme révolutionnaire car celui-ci est léger, flexible, transparent, conducteur et très résistant. En revanche, des chercheurs britanniques ont récemment indiqué que cette extraordinaire association de propriétés pouvait être altérée par l’humidité relative.

Un matériau sur lequel reposent de nombreux espoirs

Depuis quelques années, le graphène se fait une place de choix en termes d’innovation, considéré pour ses propriétés comme étant un matériau révolutionnaire. En effet, il est par exemple question de créer une nouvelle sorte de béton, une nouvelle génération de gilets pare-balles ainsi que des filtres purificateurs d’eau plus performants, des chaussures de sport et des fauteuils roulants !

Il se pourrait même que ce matériau puisse permettre un jour la création d’un Internet surpuissant ou encore fournisse une énergie propre et illimitée. Cela tombe bien, car la production à grande échelle du graphène pourrait bientôt être accessible grâce aux travaux du MIT.

Crédits : Capture YouTube/Mechanosynthesis Group_MIT

Un point faible à surveiller

Une étude menée par des chercheurs de l’Université Queen Mary de Londres (Royaume-Uni) et publiée dans la Physical Review le 2 janvier 2019 a relevé un défaut concernant le graphène. Bien que la liste des caractéristiques impressionnantes de ce matériau est plutôt longue, les chercheurs ont évoqué l’humidité relative comme étant un paramètre à surveiller.

Les tests effectués par les meneurs de l’étude portaient sur des échantillons de graphène bicouche, c’est-à-dire deux couches de graphène de la taille de deux atomes empilées l’une sur l’autre. Or selon les scientifiques, l’eau suinte – à 22 % d’humidité relative – entre les deux couches de graphène, causant alors la formation d’un film de l’épaisseur d’un atome. Lorsque l’humidité relative atteint les 50 %, c’est la catastrophe : l’eau devient capable de séparer les deux couches de graphène, dont les interactions donnent tout leur intérêt à ce matériau !

Dans leur communiqué, les chercheurs ont évoqué une « sensibilité à l’humidité » qu’il faudrait surveiller. Il est question de s’interroger sur les usages que l’on prévoit pour le graphène bicouche, mais également à propos des endroits du globe où l’utiliser. Dans des zones trop humides, le graphène bicouche pourrait en effet ne pas assumer son statut de super-matériau ! Quoi qu’il en soit, les meneurs de l’étude recommandent d’effectuer des tests incluant l’humidité relative pour toute recherche portant sur le graphène.

Sources : R & D MagazineFutura Sciences

Articles liés :

Le graphène, ce matériau miracle pourrait fournir une énergie propre et illimitée

Un Internet surpuissant grâce au graphène ?

Deux simples couches de graphène pourraient arrêter une balle