in

L’humanité serait déjà passée plusieurs fois près de l’extinction !

Crédits : Wikipedia

L’humain est-il un survivant ? Avec la quantité actuelle d’hommes et de femmes sur la Terre, difficile de le croire. Et pourtant, l’humanité aurait frôlé l’extinction à plusieurs reprises depuis son apparition.

Les premiers hominidés sont apparus sur Terre il y a environ 7 millions d’années. En ce qui concerne l’Homo sapiens (Homme moderne), l’espèce à laquelle où nous appartenons tous – et dernière représentante du genre Homo – date de 200 000 ans. Le fait est que durant notre histoire, il y aurait eu des périodes critiques durant lesquelles le très faible nombre de reproducteurs aurait tout bonnement mis en péril la survie de l’espèce !

Les connaissances sur notre génome permettent de le comprendre. En analysant la diversité actuelle des humains, les experts en génétique peuvent identifier ces périodes critiques. Concrètement, les scientifiques comparent des séquences ADN représentatives des groupes humains actuels, dans le but d’identifier des similitudes qui donneront des détails sur nos ancêtres communs, notamment en ce qui concerne leurs effectifs et leurs variations.

Lorsque la population se réduit, la diversité génétique générale accuse également une baisse. Malgré le fait que l’humanité compte aujourd’hui 7 milliards d’individus, le génome humain est assez peu diversifié. Cela est le signe des fameuses périodes critiques que nos ancêtres auraient vécu. Deux scénarios existent, pouvant expliquer ce genre de périodes.

Il y a 150 000 ans, l’Homo Sapiens a subi une véritable hécatombe. En effet, un épisode glaciaire est apparu et a modifié le climat africain. Cette catastrophe aurait causé un refroidissement global de la planète avec une baisse de la température de 5 °C, réduisant les effectifs humains à quelques milliers. La survie de l’espèce serait due au fait qu’une poignée d’individus se serait réfugiée dans la pointe sud du continent africain ! En revanche, cette théorie notamment portée par l’anthropologue américain Curtis Marean est fortement remise en question – surtout au niveau des chiffres avancés.

Il y a également la terrible éruption du supervolcan Toba (Indonésie) qui s’est produite il y a environ 73 000 ans. L’éruption aurait été un véritable cataclysme, puisque la Science parle de 650 km3 de roches et magma rejetés à l’air libre, ainsi qu’un million de tonnes de poussières et de cendres. Cela avait également engendré des nuages mortels d’acide sulfurique.

En revanche, les généticiens n’ont jamais réellement trouvé de traces d’une telle hécatombe dans notre ADN. Mais une modification de la diversité génétique a bien eu lieu puisque de nombreux individus avaient par exemple fui vers le Moyen-Orient.

Sources : Science & VieNational Geographic

Articles liés :

Les humains doivent-ils se préparer à quitter la Terre pour une autre planète ?

À quoi ressemblerait la Terre si tous les humains disparaissaient ?

Où se situait votre adresse actuelle sur la Pangée, il y a 250 millions d’années ?