in

Voici l’HTX, le projet de train supersonique coréen qui veut concurrencer l’Hyperloop !

Crédits : Ulsan National Institute of Science and Technology - UNIST

Connaissez-vous l’Hyperloop, un projet de train supersonique ayant la capacité de se déplacer dans un tube basse pression ? Ce projet futuriste aux multiples promesses compte désormais un sérieux concurrent venu tout droit de Corée du Sud : l’Hyper Tube Express (HTX).

Si l’Hyperloop est soutenu par l’emblématique Elon Musk, directeur de la société Tesla, cela n’a pas empêché sept institutions de recherche coréennes de se réunir cette semaine dans le but de signer un accord de partenariat pour plusieurs années concernant le développement d’un projet très similaire à l’Hyperloop puisqu’il s’agit également de faire circuler un train dans un tube basse pression à une vitesse maximale d’environ 1000 km/h.

Quelques informations techniques sont disponibles en ce qui concerne cet Hyper Tube Express coréen : ce dernier sera animé par un système de lévitation et d’attraction magnétique. Une première ligne a d’ailleurs été imaginée entre la capitale Séoul et Busan, une grande ville portuaire du sud-est du pays. Actuellement, ce trajet est faisable en légèrement moins de trois heures via le Korea Express Train (KTX), version coréenne du TGV. Avec le HTX, ce temps serait réduit à vingt petites minutes seulement !

L’Hyper Tube Express devrait mesurer vingt mètres de long et embarquera une vingtaine de passagers à bord. De forme circulaire, ce dernier se mettra en mouvement de la même façon que l’Hyperloop dans un tube clos où la pression sera très basse, ce qui réduira fortement les frottements avec l’air qu’il contient.

Un genre d’ascenseur circulaire sera prévu pour déloger le HTX de son tube une fois arrivé en gare, cela permettra aux passagers de monter et descendre de l’appareil. Ce dernier sera ensuite replacé dans le tube pour un nouveau trajet.

Designed by Professor Yunwoo Jeong of Design and Human Engineering at UNIST. Credit: UNIST

L’HTX est un projet très prometteur soutenu par l’institut de recherche sur les chemins de fer coréens (KRRI) qui a investi environ 20 millions d’euros sur une durée de neuf ans. Évidemment, ce projet devrait arriver après l’Hyperloop puisqu’aucune date de test en conditions réelles ou de mise en service n’a été communiquée. À suivre !

Sources : Phys.orgSciences et AvenirTom’s Guide