in

Pourquoi les hommes n’ont-ils pas d’os au niveau du pénis ?

Crédits : Pixabay

Il est présent chez certains mammifères et chez presque tous les autres primates, mais pourtant, l’os pénien n’existe pas chez l’homme. Une équipe de chercheurs britanniques a cherché à savoir pourquoi on constate cette absence de baculum chez l’homme, l’autre nom de cet os.

Le gorille, le chimpanzé ou encore le bonobo disposent tous d’un os pénien (ou baculum). De nombreux mammifères aussi en ont un à l’exception des monotrèmes et des marsupiaux. Chez l’homme par contre, aucune trace de cet os. Pour tenter de comprendre cette absence chez l’homme, mais également pourquoi la taille du baculum varie autant selon les espèces (8 mm chez le bonobo, 60 cm chez le morse), une équipe de chercheurs de l’University College de Londres a refait l’évolution de cet os et l’ensemble de cette étude a été publié dans la revue Proceedings of the Royal Society.

Trois corrélations différentes, mais pertinentes ont ainsi été trouvées. Premièrement, il existe une relation entre la taille du baculum et la promiscuité sexuelle d’une espèce : plus elles le sont, plus l’os est long. Ensuite, on trouve également un baculum de plus grande taille chez les espèces qui se reproduisent durant une saison en particulier. Enfin, « il y avait une forte corrélation entre la taille de l’os chez une espèce (comparé à la taille de l’animal) et la durée moyenne d’une intromission chez cette espèce », écrit The Economist qui conclut : « Toutes ces observations sont logiques si le rôle du baculum est de faire concurrence aux autres mâles dans leurs tentatives de reproduction ».

Un os pénien / Educational Biofacts

Ainsi, les scientifiques suggèrent que chez l’homme, le début de la monogamie comme « principale stratégie de reproduction aux moments de l’Homo erectus, il y a environ 1,9 million d’années » pourrait être entrée en compte dans la disparition de l’os pénien. L’absence de « saison de l’accouplement », un système de reproduction par paire et donc des niveaux limités de promiscuité expliqueraient pourquoi l’homme est dénué de baculum.

Avatar

Rédigé par David Louvet-Rossi