in ,

L’Himalaya est visible à 200 km de distance, du jamais vu depuis 30 ans !

Crédits : Khawar S Khawaja / Twitter

Depuis plusieurs semaines, les médias évoquent une amélioration de la qualité de l’air. Ceci semble en effet se produire depuis que l’épidémie de Covid-19 perturbe les activités humaines. Or, une nouvelle preuve de cette nette baisse de la pollution atmosphérique circule abondamment sur les réseaux sociaux en provenance d’Inde.

L’Himalaya a nouveau visible

Fin mars 2020, nous évoquions le fait que l’épidémie de Covid-19 avait généré une amélioration de la qualité de l’air en Europe. Un satellite de l’Agence Spatiale européenne (ESA) avait récolté des données assurant la visibilité de cette forte baisse de la pollution atmosphérique. Début mars, la NASA avait quant à elle effectué un travail similaire en ce qui concerne la Chine.

En Inde, le gouvernement vient de décider l’instauration d’un confinement pour ses 1,3 milliards de citoyens. Or en quelques jours à peine, les habitants du nord du pays ont pu assister à un spectacle rare. En effet, la célèbre chaîne de montagne de l’Himalaya est désormais visible jusqu’à 200 km de distance ! Cette nouvelle est d’autant plus appréciable que les habitants n’avaient pas vu cela depuis environ trois décennies.

Balbir Singh Seechewal, militant indien contre la pollution de l’environnement, s’est exprimé dans un article de la RTBF. L’intéressé indique qu’il est possible d’observer les montagnes le jour mais également les étoiles pendant la nuit. Sur les réseaux sociaux, les publications de photos de l’Himalaya se multiplient, parfois avec émotion.

En plein confinement, les indiens sur les routes

La bonne nouvelle concernant l’Himalaya peine à masquer une réalité bien moins reluisante en Inde. Dans les premiers jours du confinement, les autorités ont observé l’exode massif de centaines de millions d’indiens ! Effectivement, de nombreuses personnes venues travailler en ville désirent rentrer dans leur village. Malheureusement, cela pourrait grandement faciliter la propagation du Covid-19 dans tout le pays. Sur les images publiées par France Info le 9 avril 2020, les personnes sont tout simplement entassées, bien loin de l’adoption d’une distance de sécurité pourtant indispensable.

L’actuel bilan de l’Inde fait état de 7 600 cas pour 249 décès. Autrement dit, la situation est loin d’être gravissime. Néanmoins, les choses pourraient grandement s’accélérer, comme c’est actuellement le cas aux États-Unis pays le plus touché au monde avec un demi-million de cas pour plus de 18 500 décès. Malheureusement, cet exode en Inde couplé aux conditions sanitaires engendrées par la misère pourrait être synonyme de désastre annoncé.