in

L’exploitation des minerais célestes, synonyme de jackpot ?

Crédits : NASA's Solar System Exploration

Des dizaines de milliards d’euros, voilà ce que pourrait générer l’exploitation des minerais célestes, selon une récente étude. Ces recherches ont été commandées par l’Agence spatiale européenne et l’Agence spatiale du Luxembourg, un pays qui désire être pionnier en la matière.

D’énormes profits en prévision

D’ici 2045, l’exploitation des minerais célestes pourrait générer au total entre 73 et 170 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Cette affirmation est issue d’un rapport du cabinet PricewaterhouseCoopers (PwC) commandé par l’ESA et la Luxembourg Space Agency (LSA) selon un article paru dans le quotidien local L’Essentiel du 20 décembre 2018.

Selon l’étude, les ressources trouvées dans l’espace – comme l’eau ainsi que certains matériaux – pourraient être utilisées en guise de carburant et dans la fabrication des différentes infrastructures spatiales. Le but ? Réduire le plus possible le coût des missions. Il est par ailleurs question de ramener certains composants sur Terre afin de les utiliser dans divers domaines : automobile, médecine, composants électroniques, etc.

En revanche, l’étude précise que l’utilisation de matériaux rapportés sur Terre pourrait être bien moins intéressante financièrement qu’une utilisation directement faite dans l’espace. En revanche, l’intérêt se trouve du côté de l’actuelle dépendance face aux ressources terrestres, qui ne sont disponibles qu’en quantités limitées.

Le rapport évoque également une création d’emplois, dont le nombre pourrait se situer entre 845 000 et 1,8 million d’ici 2045. En ce sens, le développement du tourisme spatial pourrait jouer un grand rôle.

espace étoiles
Crédits : Pexels

Le Luxembourg veut être un des premiers sur la liste

En 2017, nous évoquions la difficulté d’exploiter les ressources des astéroïdes d’après le Traité de l’espace du 19 décembre 1966. Ce dernier est relatif aux principes régissant les activités des États en matière d’exploration et d’utilisation de l’espace extra-atmosphérique. Or, le Luxembourg a lancé en 2016 un programme baptisé SpaceResources.lu, dont le but est de développer des activités économiques autour de l’espace, plus particulièrement concernant l’exploitation des minerais célestes.

En 2017, ce pays a créé une loi spatiale garantissant aux sociétés implantées sur son sol d’obtenir la pleine propriété de leurs trouvailles dans l’espace. Un seul pays a fait de même : les États-Unis avec leur Space act, offrant aux sociétés un cadre juridique similaire. Citons par exemple la société Deep Space Industries et les missions Prospector-X et Prospector-1, destinées à exploiter les minéraux et accessoirement l’eau que contiennent les astéroïdes.

Sources : Les ÉchosTechniques de l’ingénieur

Articles liés :

Le Falcon Heavy permettra-t-il un jour d’exploiter les ressources des astéroïdes ?

Ce micro-organisme pourrait nous permettre d’exploiter les astéroïdes pour en extraire les métaux rares

L’un des plus rares cristaux de la nature découvert dans une météorite russe