in

L’étoile Bételgeuse s’est soudainement “évanouie”

L'étoile Bételgeuse. Crédits : ALMA (ESO / NAOJ / NRAO) / E. O'Gorman / P. Kervella

La luminosité de la supergéante rouge Bételgeuse s’est considérablement atténuée ces derniers jours. Le signe d’une prochaine explosion ? Probablement pas.

Placée à environ 470 années-lumière de la Terre, Bételgeuse est l’une des étoiles les plus brillantes du ciel nocturne, scrutée avec fascination par les astronomes depuis près d’un siècle. C’est une supergéante, un mastodonte mesurant plus d’un milliard de kilomètres de diamètre. À titre de comparaison, dites-vous simplement que le diamètre du Soleil ne dépasse pas les 1,4 millions de kilomètres…

Une étoile géante sur la fin

Si cette étoile est si grosse, c’est parce que ses meilleures années sont derrière elle. Elle nous offre, en quelques sorte, un instantané de l’avenir de notre Soleil. En effet, lorsque notre étoile aura quelques milliards d’années de plus, elle commencera à enfler, engloutissant au passage toutes les planètes intérieures de notre système. Elle expulsera alors ses couches les plus extérieures et terminera sa vie en géante rouge.

C’est également ce qui attend Bételgeuse. On ne sait pas quand exactement cela va se produire, mais nous savons qu’il reste à l’étoile moins d’un million d’années à vivre. Elle est assez loin de la Terre pour ne pas nous affecter une fois qu’elle explosera mais elle est en même temps assez proche pour nous promettre un spectacle grandiose. C’est pourquoi les moindres changements d’activités sont scrutés avec une grande curiosité.

De tels changements ont justement été enregistrés il y a quelques jours. Plusieurs astronomes ont en effet remarqué une baisse soudaine de sa luminosité. On appelle cela un “évanouissement”. Cet événement pourrait être le signe qu’une explosion est proche, mais d’autres explications semblent néanmoins plus probables.

Deux théories possibles

Il faut en effet savoir que Bételgeuse est une étoile dite variable. Autrement dit, sa luminosité est en constante évolution. Certes elle n’a jamais été aussi faible, mais il se pourrait que l’étoile entame simplement un nouveau cycle minimum. Si tel est le cas, il est donc prévu que la supergéante se rallume au cours de ces prochains mois.

La seconde hypothèse suggère que le vent stellaire de Bételgeuse, un million de fois plus puissant que celui du Soleil, ait éjecté plus de poussière que d’habitude dans son environnement proche. Ceci aurait pour effet de filtrer (et donc de masquer) une partie de sa lumière.

On n’écarte bien évidemment pas l’hypothèse de la supernova. Après tout, une galaxie de la taille de la Voie lactée enregistre normalement une supernova tous les 100 ans environ, et la dernière s’est manifestée en 1604.

Articles liés :

La supergéante rouge Antarès comme vous ne l’aviez jamais vue

À quelle distance l’explosion d’une supernova pourrait-elle nous tuer ?

Non, vous ne pouvez pas vraiment acheter un nom officiel d’étoile pour quelqu’un