in

L’Éthiopie vient de planter 350 millions d’arbres en un jour

Capture d'écran Twitter / PM Ethiopia

Le gouvernement éthiopien assure que 350 millions d’arbres ont été plantés en une journée sur l’ensemble de son territoire. Objectif : faire la même chose, tous les jours, dans le but de lutter contre la crise climatique.

Selon une étude, le fait de reconstituer les forêts pourrait être notre meilleure arme pour lutter contre le réchauffement climatique. Thomas Crowther, chercheur à l’ETH Zurich, et auteur de ces travaux, avait défendu l’idée de la façon suivante : « Il y a 400 gigatonnes de CO2 captées actuellement dans les 3 000 milliards d’arbres de la planète. Si vous augmentiez cette capacité de 1 000 milliards d’arbres, cela équivaudrait à environ plusieurs centaines de gigatonnes supplémentaires capturées dans l’atmosphère. Vous auriez alors au moins 10 années d’émissions anthropiques complètement anéanties », avait-il déclaré à The Independant.

350 millions d’arbres en 12 h

Planter des arbres, donc. Pendant que certains ne s’arrêtent plus de défricher, d’autres en revanche ont bien compris l’idée. L’Australie par exemple, prévoit de planter un milliard d’arbres d’ici 2050. Aux Philippines aussi, tous les étudiants devront planter 10 arbres pour valider leur diplôme. Plus récemment, on apprenait que l’Éthiopie prenait également le problème très au sérieux. Le Premier ministre annonçait en effet il y a quelques jours que 350 millions d’arbres avaient été plantés dans le pays en une seule journée seulement. 353 633 660 arbres plantés en douze heures, plus précisément. Et le pays ne compte pas s’arrêter là.

Cet effort s’inscrit en effet dans une initiative nationale “d’héritage vert” visant à cultiver 4 milliards d’arbres dans le pays au cours de cet été. Pour y arriver, chaque citoyen est invité à planter au moins 40 plants. Avec toujours cet objectif en bout de ligne de lutter contre la déforestation, et par extension le réchauffement de la planète.

La nécessité de reboiser

Selon les chiffres de l’ONU, la couverture forestière de l’Éthiopie n’était en effet que de 4 % dans les années 2000, contre 35 % un siècle auparavant. La population en croissance rapide de l’Éthiopie – deuxième pays le plus peuplé d’Afrique – avait en effet nécessité le besoin de disposer de terres agricoles. Mais la gestion des forêts ne s’est pas faite de manière “durable”. Il est donc nécessaire de reboiser pour ce pays, également concerné par d’importantes périodes de sécheresse.

« Les arbres aident non seulement à atténuer les changements climatiques en absorbant le dioxyde de carbone dans l’air, mais ils ont également des avantages considérables dans la lutte contre la désertification et dégradation des sols, en particulier dans les pays arides, explique Dan Ridley-Ellis, responsable du centre des sciences et technologies du bois à la Edinburgh Napier University (Royaume-Uni). Ils fournissent également de la nourriture, des abris, du carburant, du fourrage. Mais aussi des médicaments, du matériel et protègent l’approvisionnement en eau ».

Articles liés :

Les arbres dorment également durant la nuit

Réchauffement climatique : il n’y a jamais eu d’équivalent depuis l’An 0

Une première infection dopée par le réchauffement climatique ?