in ,

L’État américain de Washington légalise le “compost humain”

Crédits : iStock

Une loi, qui vient d’être adoptée par l’État américain de Washington, permettra bientôt à celles et ceux qui le souhaitent de pouvoir être transformés en “compost humain” après leur mort. Une alternative écologique (et économique) aux méthodes de crémation et d’inhumation conventionnelles.

Aimeriez-vous, une fois passée l’arme à gauche, favoriser la pousse d’un arbre ou d’une plante ? On a connu pire comme reconversion. C’est l’idée de “compostage humain”. Un projet de ce type avait été déjà proposé il y a quelques mois par Jamie Pedersen, sénateur de l’État de Washington. Celui-ci avait alors été rejeté, par crainte que le processus de “recomposition” des restes humains n’entraîne la propagation d’agents pathogènes. Une étude menée sur six corps, signée Lynne Carpenter-Boggs, professeure agrégée en agriculture durable et biologique à l’État de Washington, a depuis confirmé que ce n’était pas le cas. Un nouveau projet de loi a donc été proposé. Et cette fois, il a été adopté.

Retour à la terre

À compter de l’année prochaine, les personnes qui le souhaitent pourront être transformées, après leur mort, en compost. Mais de quoi parle-t-on exactement ?

L’idée consiste en fait à favoriser la décomposition des restes des défunts dans des chambres de compostage pour les transformer en éléments nutritifs. Ces restes seront ensuite restitués aux familles au bout de 30 jours, avant d’être “plantés” dans les sols.

compost
Dans l’État de Washington, les restes humains pourront bientôt être transformés en compost. Crédits Wikipedia

« Les habitants sont très enthousiastes à l’idée de devenir un arbre ou d’avoir une alternative différente pour eux-mêmes », avait indiqué il y a quelques mois Jamie Pedersen à NBC News. « Tout sera recomposé, y compris les dents et les os, écrit de son côté Recompose, une société qui proposera prochainement ses services en la matière. Le matériau que nous rendons aux familles est très semblable au terreau que vous pourriez acheter dans votre pépinière ». Pour vous donner une idée, il ne devrait rester au final qu’environ un mètre cube de compost pour une personne de corpulence normale.

L’alternative est donc écologique, mais aussi économique. Aux États-Unis, le coût des obsèques tourne autour des 7 000 dollars environ. C’est beaucoup trop cher pour certains ménages, qui pourront alors se tourner vers ce nouveau processus de “recomposition”. De quoi nourrir une nouvelle vie après la mort. La facture devrait tout de même rester salée. Comptez environ 5 500 dollars (5 000 euros).

compost
Vue d’artiste d’un établissement dédié au “compost humain”. Crédits : Recompose / Molt Studios

Source

Articles liés :

Comment se débarrasse-t-on d’une carcasse de baleine ?

L’Australie prévoit de planter un milliard d’arbres d’ici 2050

Les aiguilles de votre sapin de Noël vont peut-être avoir une seconde vie