in

L’étage supérieur d’Ariane 6 crache ses premières flammes

ariane 6 spacex
Vue d'artiste d'une Ariane 6 dans sa version à quatre boosters. Crédits : ESA

ArianeGroup annonce avoir débuté les essais en tir statique de l’étage supérieur de la fusée Ariane 6. Il s’agit d’une étape clé dans le développement de ce nouveau lanceur, dont le premier lancement pourrait avoir lieu dès l’année prochaine.

Ariane 6 est un nouveau lanceur développé par Arianegroup dans le but de remplacer Ariane 5. Cette fusée sera plus modulaire et flexible, promettant de placer tout type de charge utile en orbite basse (LEO), géostationnaire (GTO) ou héliosynchrone (SSO). Un cycle de production repensé, combiné à l’apport de nouveaux processus de fabrication (impression 3D, traitement de surface laser, etc.) fera également d’Ariane 6 un lanceur plus compétitif comparé à son prédécesseur.

Ariane 6 crache ses premières flammes

ArianeGroup et l’Agence spatiale européenne (ESA) ont récemment annoncé avoir lancé une campagne d’essais à chaud de l’étage supérieur d’Ariane 6 à Lampoldshausen, en Allemagne, le 5 octobre dernier. Pour rappel, cet étage utilise un moteur Vinci alimenté par des propulseurs à hydrogène liquide et à oxygène liquide. Ce moteur est également conçu pour être rallumé jusqu’à quatre fois afin de permettre des déploiements de charges utiles complexes.

Trois autres tirs statiques seront opérés au cours de ces prochaines semaines pour valider la structure. Une fois ces tests terminés, le second étage de la fusée sera transféré aux Pays-Bas pour effectuer des tests acoustiques et de séparation avec le premier étage.

En parallèle, d’autres structures effectuent des « tests combinés » en Guyane française pour étudier les interfaces entre le lanceur et les infrastructures au sol. Les premier et second étages du premier modèle de vol d’Ariane 6 sont également en cours d’assemblage dans les usines d’ArianeGroup à Brême (Allemagne) et aux Mureaux (France).

« Nous travaillons sans relâche pour assurer le succès du premier vol et de la production en série d’Ariane 6, répondant aux attentes des prestigieux clients institutionnels européens d’Arianespace ainsi que de ses clients commerciaux à travers le monde« , a déclaré André-Hubert, directeur général d’ArianeGroup.

ariane 6
L’étage supérieur d’Ariane 6. Crédits Arianegroup

Pour l’heure, ni ArianeGroup ni l’Agence Spatiale Européenne (ESA) n’ont communiqué de date officielle pour ce lancement inaugural. Josef Aschbacher, directeur général de l’ESA, avait assuré l’année dernière que ce dernier pourrait être opéré d’ici la fin 2022. A priori, ce calendrier ne pourra pas être respecté. Un lancement en 2023 est en revanche plus probable. D’autant qu’ArianeGroup a déjà conclu plusieurs contrats avec des clients, dont Amazon. L’entreprise de commerce en ligne vient en effet de signer pour dix-huit lancements dans le cadre du déploiement de sa constellation Internet Kuiper.