in

L’espérance de vie aux États-Unis chute pour la troisième année consécutive

Crédits : vitalworks/pixabay

L’espérance de vie des Américains à la naissance a diminué pour la troisième année consécutive, alimentée par une augmentation du taux de mortalité dû aux overdoses et aux suicides.

Entre 1959 et 2014, l’espérance de vie des Américains était à la hausse. Le pays avait tout de même essuyé deux années de recul en 1962 et 1963, époque où la grippe était venue à bout de nombreuses personnes. L’année 1993 fut également catastrophique, suite notamment à une épidémie du virus du sida. Néanmoins, ces trois années restèrent “exceptionnelles”. Depuis 2014 en revanche, l’espérance de vie outre-atlantique tend à diminuer régulièrement. Un constat alarmant pour un pays aussi riche.

« Les Américains ont de nombreuses idées fausses sur leur supériorité dans de nombreuses facettes de leur vie, explique Steven Woolf, principal auteur de cette étude publiée dans le Journal de l’Association médicale américaine. Nous pouvons penser que nous avons les meilleurs soins médicaux au monde et que notre espérance de vie est la plus longue… mais ce n’est pas le cas ».

Pour ces travaux, les chercheurs ont examiné plus de 50 années d’informations sur l’espérance de vie aux États-Unis extraites de la base de données américaine WONDER. Les résultats ont alors montré qu’entre les années 1960 et les années 1990, celle-ci avait tendance à augmenter. Puis elle s’est mise à stagner jusqu’en 2014. Depuis, elle ne cesse de diminuer. Entre 1959 et 2013, l’espérance de vie serait passée de 69,9 ans à 78,9 ans. Elle est aujourd’hui tombée à 78,6 ans.

obésité USA
Crédits : PxHere

Les “morts du désespoir”

Les chercheurs ont également isolé 35 causes de décès différentes, mais quelques-unes semblent ressortir plus que les autres. Citons principalement les overdoses d’opiacés, l’obésité, les maladies de foie et le suicide.

À titre d’exemple, le taux de suicide a augmenté de près de 40% chez les 25 à 64 ans entre 1959 et 2013. Les maladies de foie liées à l’alcool, de leur côté, ont augmenté de près de 160% chez les 25 à 34 ans. Les taux de mortalité liés à l’obésité ont également augmenté de 114% dans ce même groupe d’âge. Il est également ressorti que les hommes mourraient plus prématurément que les femmes.

Ces causes de décès, pour les chercheurs, révèlent un important sentiment de désespoir chez les Américains. Les États du Midwest, qui semblent les plus affectés, ont par exemple été durement touchés par les pertes d’emplois dans les aciéries et les mines de charbon. Ceci pourrait notamment expliquer pourquoi de nombreuses personnes en difficulté financière se sont tournées vers l’alcool ou la drogue.

On note cependant que tous les États américains ne sont pas concernés par cette incroyable tendance à la baisse. L’espérance de vie entre 2010 et 2017 a notamment augmenté chez les habitants de Hawaï, de Californie, et dans certaines régions du nord-ouest du Pacifique.

Articles liés :

Ceux qui marchent vite ont une espérance de vie plus longue

L’espérance de vie dans le monde en hausse de 5,5 ans depuis 2000

États-Unis : presque tous les aliments pour bébés contiennent des métaux lourds