in

Les voyages en ballon dans la stratosphère deviennent encore plus intéressants

Space Perspective
Crédit : Space Perspective

Space Perspective est l’un des quelques acteurs du marché du tourisme spatial promettant à ses clients une vue imprenable sur notre planète depuis la stratosphère. Il y a quelques mois, la société avait dévoilé plusieurs illustrations de ses futures cabines. Nous savons désormais qu’elles pourront décoller depuis l’océan, permettant ainsi des offres beaucoup plus flexibles.

Space Perspective s’est fait connaître il y a deux ans en dévoilant les premiers plans de sa cabine pressurisée Neptune qui est chargée de vous envoyer dans la stratosphère (littéralement). La capsule, pouvant accueillir jusqu’à huit passagers, sera elle-même fixée sous un énorme ballon. Au cours de ces vols, qui devraient durer au total un peu plus de six heures, ce ballon atteindra une altitude maximale de trente-trois kilomètres, offrant ainsi une vue imprenable sur la Terre. Il amorcera ensuite la descente.

Initialement, il était prévu de décoller depuis la Floride et d’amerrir dans le golfe du Mexique. Désormais, Space Perspective prévoit d’utiliser également une plate-forme de lancement océanique. La société vient en effet d’annoncer avoir acquis un navire de 89 mètres de long appelé MS Voyager, vendu par le constructeur naval Edison Chouest Offshore (prix non divulgué). Il est actuellement en Louisiane pour être converti en plate-forme de lancement et devrait être prêt d’ici la fin de l’année.

stratosphère Space Perspective
Crédits : Space Perspective
Space-Perspective stratosphère
Crédits : Space Perspective
Space Perspective
Crédits : Space Perspective
Crédits : Space Perspective
Crédits : Space Perspective
Crédits : Space Perspective
Crédits : Space Perspective

Plus de flexibilité

Selon Jane Poynter, co-directrice générale de Space Perspective, a déclaré que ce navire, le premier d’une longue série que la société envisage d’acquérir, augmentera le nombre de plans de vol disponibles. « Ce port spatial marin nous offre une flexibilité incroyable », a-t-elle déclaré. « Nous serons en mesure de lancer depuis la plupart des régions du monde où il y a un environnement maritime, et à différents moments de la journée. » Les conditions météorologiques terrestres limitent en effet souvent les lancements de ballons au petit matin. Cependant, les vents océaniques permettraient des lancements à différents moments de la journée et à partir de différents endroits.

Ce nouveau navire prendra en charge la prochaine série de vols d’essai de la cabine et de son ballon. La première capsule pressurisée devrait commencer à faire quelques vols tests sans équipage au cours de l’année prochaine. Les vols commerciaux arriveront dès 2024.

La société, qui a récemment levé 17 millions de dollars en mai et plus de 65 millions de dollars à ce jour, assure que plus d’un millier de billets à 125 000 dollars ont déjà été vendus.