in

Les vignobles de Bourgogne témoignent du réchauffement climatique

Crédits : Pixabay

De récentes analyses des dates de vendanges en Bourgogne au cours des six derniers siècles confirment à quel point le réchauffement climatique s’est accéléré au cours des 30 dernières années. Les détails de l’étude sont publiés dans la revue Climate of the Past.

Des vendanges de plus en plus précoces

Les preuves du réchauffement de la planète sont de plus en plus nombreuses à mesure que sont entreprises les analyses. Cette évolution du climat peut, par exemple, être évaluée en se concentrant sur des événements saisonniers. Comme c’est le cas ici avec les vendanges, les raisins étant très sensibles aux conditions environnementales. De manière générale, on apprend que ceux des vignobles de Bourgogne, dans l’est de la France, ont été recueillis 13 jours plus tôt en moyenne depuis 1988 qu’ils ne l’étaient au cours des 664 dernières années. Témoignant ainsi d’une hausse des températures de plus en plus marquée dans la région.

«Nous ne pensions pas que la tendance au réchauffement accéléré depuis le milieu des années 80 se démarquerait aussi clairement», explique Christian Pfister, de l’Université de Berne, en Suisse.

Accompagné de Thomas Labbé, de l’Université de Bourgogne à Dijon, Pfister et son équipe ont entrepris de recenser les dates des vendanges dans la région de Beaune – connue pour ses excellents vins – depuis 1354. Il a donc fallu puiser dans les archives. Un travail exigeant, mais qui a permis au final de faire ressortir deux tendances. La première, que de 1354 à 1987, les raisins étaient généralement récoltés à partir du 28 septembre. La seconde, qu’à partir de 1988, les vendanges ont commencé à être faites en moyenne à la mi-septembre. Soit 13 jours plus tôt.

réchauffement climatique bourgogne
En Bourgogne, les vendanges sont de plus en plus précoces depuis 30 ans. Crédits : Pixabay

Les relevés de températures confirment

Les chercheurs expliquent ensuite avoir confirmé ces résultats en analysant les relevés de températures d’avril à juillet dans la région de Beaune pour les 664 années dernières années. «La transition vers une période de réchauffement planétaire rapide après 1988 se démarque très clairement, disent-ils. Le caractère exceptionnel des 30 dernières années devient évident pour tout le monde. Nous espérons que les gens commenceront à considérer de manière réaliste la situation climatique dans laquelle se trouve la planète».

Cette année ne devrait pas déroger à la tendance. La floraison des vignes ayant eu lieu à la mi-juin, et le cycle de la vigne étant de 90 à 100 jours entre la fleur et la récolte, la Bourgogne doit donc se préparer pour des vendanges autour du 15 septembre. Pour les crémants de Bourgogne, ce sera même un peu plus tôt.

Articles liés :

Réchauffement climatique : nous ferions mieux de nous éloigner des côtes dès maintenant

Réchauffement climatique : nous devons repenser notre production alimentaire

Juillet : il a fait 3°C plus chaud à cause du réchauffement climatique