in

Les vaches nourries au chanvre « planent » et produisent du lait avec du THC

vaches
Crédits : AveCalvar

Une étude publiée dans Nature Food fait état des conséquences de l’alimentation des vaches laitières avec du chanvre. Si le produit contient des niveaux négligeables de THC psychoactif, les chercheurs ont quand même détecté des changements de comportement significatifs, ainsi que des niveaux mesurables de THC dans le lait.

Au cours de la première moitié du 20e siècle, la production de chanvre (Cannabis sativa) a été reléguée en marge de l’industrie et de l’agriculture, malgré son potentiel en tant que culture bon marché, écologique et polyvalente. Depuis quelques années, la législation évolue dans de nombreux pays, entraînant une croissance rapide du secteur du chanvre industriel qui, désormais, propose de nombreux nouveaux produits dérivés sur le marché, y compris des aliments pour animaux.

Cette prolifération peut poser des problèmes de sécurité pour les consommateurs. Le chanvre contient en effet des cannabinoïdes qui interagissent avec le système endocannabinoïde animal (humains compris). Certains d’entre eux, notamment le tétrahydrocannabinol (Δ 9-THC), exercent un effet psychoactif. L’Union européenne autorise une culture de chanvre industriel avec une teneur maximale en Δ 9 -THC de 0,2 % (bientôt 0,3 %).

Ceci étant dit, un transfert de cannabinoïdes dans les aliments d’origine animale est envisageable lorsque les sous-produits de la production de chanvre et la plante entière sont utilisés comme aliments pour animaux. Cependant, on ignore dans quelle mesure ces cannabinoïdes sont transférés des aliments pour animaux aux produits d’origine animale, et s’ils présentent un risque pour le consommateur.

Dans le cadre d’une étude, des scientifiques ont donc cherché à le savoir. Pour ce faire, l’équipe s’est concentrée sur les vaches laitières.

Plantation industrielle de chanvre
Plantation industrielle de chanvre. Crédits : jessicahyde/iStock

Changements de comportement et transfert de THC

Les chercheurs ont mené plusieurs expériences d’alimentation avec des vaches en lactation. La ration quotidienne a été complétée par de la biomasse de chanvre à très faible concentration en cannabinoïdes. Les concentrations en delta-9 THC étaient de 0,12 %, ce qui reste inférieur au seuil autorisé de 0,3 % fixé pour le chanvre commercial en Europe.

Après avoir été nourries au chanvre, il est d’abord apparu que les vaches présentaient un certain nombre de changements de comportement notables. Les chercheurs font état d’un « jeu de langue prononcé », de « bâillements accrus », d’une « salivation plus importante, d’une « apparence somnolente », ou encore de « formation de sécrétions nasales ». Les vaches intégrant le groupe nourri avec le plus grand volume de chanvre affichaient également une « démarche prudente, parfois instable ».

L »équipe signale également des niveaux mesurables de cannabinoïdes détectés dans le lait produits par ces mêmes vaches; niveaux qui, selon les chercheurs, seraient pertinents pour la santé humaine.

Pour l’heure, on ignore encore si le fait de boire le lait de ces vaches nourries au chanvre pourrait entraîner des effets psychoactifs chez les humains. Ceci pourrait en effet poser problème chez les enfants, les femmes enceintes ou les femmes allaitantes. Des études supplémentaires seront nécessaires pour le savoir.

Enfin, il est apparu que les concentrations de THC dans le lait se dissipaient rapidement lorsque le chanvre était retiré de l’alimentation des vaches. Ce constat soulève la possibilité que du chanvre soit ajouté au régime alimentaire de certains animaux d’élevage dans le but de réduire le stress.

Brice Louvet

Rédigé par Brice Louvet

Brice est un journaliste passionné de sciences. Ses domaines favoris : l'espace et la paléontologie. Il collabore avec Sciencepost depuis près d'une décennie, partageant avec vous les nouvelles découvertes et les dossiers les plus intéressants.