in

Les tigres à dents de sabre pouvaient-il rugir comme les lions ?

Crédits : Wikimedia Commons / Sergiodlarosa

Les plus grands félins modernes rugissent de manière impressionnante grâce à une configuration particulière de petits os de la gorge et de ligaments, présents dans le larynx. Mais d’autres, avant eux, ont-ils rugi de la même manière ? De petits os appartenant au Smilodon – ou tigre à dents de sabre – suggèrent que oui.

Bienvenue à Los Angeles - à Rancho La Brea, plus exactement. Ici, les os de smilodons ne sont pas rares, au point que nous pourrions maintenant reconstituer intégralement « l’arc hyoïde » – ou larynx – du chat primitif. Rappelons-le, il évoluait en Amérique il y a entre 2,5 millions d’années et 10 000 ans. Les récentes découvertes suggèrent aujourd’hui qu’il y avait au total cinq os dans l’arcade hyoïde complexe du Smilodon, rapprochant ainsi son larynx de celui des plus grands félins modernes du genre Panthera. Le larynx de votre chat – qui ronronne mais ne peut rugir – par exemple, contient de son côté 9 os.

« Lorsqu’un lion veut rugir, il ouvre la bouche et un ligament s’étend d’environ 15 à 20 cm, ce qui lui donne la possibilité d’élargir la gorge et de donner un ton plus profond à son rugissement, explique le paléontologue Christopher Shaw, du Muséum d’histoire naturelle de l’Idaho, interrogé par Scientific American. Basé sur les fossiles, le Smilodon avait un arrangement d’os très similaire dans sa voûte hyoïde. Notre conclusion est que Smilodon avait la capacité de rugir. Si tel est le cas, cela aurait été un outil de communication important pour l’animal ». Si l’on considère que le tigre à dents de sabre était un animal grégaire – comme le soupçonnent les chercheurs -, alors le fait de pouvoir rugir lui permettait de communiquer avec ses semblables.

Cette découverte a donc du sens. Blaire Van Valkenburgh, experte en carnivores à l’Université de Californie à Los Angeles, confirme que le fait de pouvoir rugir est effectivement compatible avec le comportement social complexe de l’animal éteint. « S’ils communiquaient en rugissant, ce serait typique d’une espèce sociale, dit-elle. La découverte que le Smilodon avait probablement un répertoire et un appareil rugissants est intéressante en ce sens qu’elle suggère que le rugissement a évolué de manière indépendante à la fois dans la lignée à dents de sabre et dans la lignée de grands félins modernes, puisqu’ils ont partagé un ancêtre commun il y a au moins 39 millions d’années ».

Mais la configuration du larynx du Smilodon signifie-t-elle nécessairement que l’animal pouvait rugir ? Pas sûr. Les léopards des neiges, par exemple, présentent aujourd’hui le même type de larynx mais ne rugissent pas.

Articles liés : 

Les chats à dents de sabre rôdaient en Europe en même temps que les Hommes

Quatre empreintes de tigre à dents de sabre découvertes pour la première fois en Argentine

Sixième extinction : la nature aura besoin de 5 millions d’années pour s’en remettre

Les tigres à dents de sabre pouvaient-il rugir comme les lions ?
noté 5 - 1 vote[s]