in

Les tempêtes géantes de Saturne sont enfin expliquées

Crédits : Cassini / Nasa

Depuis 1876, 6 tempêtes géantes ont éclaté sur Saturne. Elles prennent une ampleur impressionnante puisqu’elles parcourent plusieurs centaines de milliers de kilomètres et durent plusieurs mois. Un grand mystère pour les scientifiques… jusqu’à aujourd’hui.

Deux chercheurs de l’Institut de Technologie de Californie, à Pasadena, Cheng Li et Andrew Ingersoll, auraient trouvé la cause de ces énormes tempêtes. L’atmosphère de Saturne est constituée d’hydrogène et d’hélium, mais aussi de molécules d’eau. Les écarts de densité de l’eau entre les deux couches atmosphériques seraient à l’origine de ces tempêtes.

Ces deux couches sont superposées : la couche supérieure flotte sur la couche inférieure, de la même manière que l’huile reste au-dessus de l’eau. L’air chaud ne peut alors pas monter, pour refroidir et se condenser (ce qui provoque habituellement les tempêtes).

Mais une fois que la couche atmosphérique supérieure s’est refroidie grâce à la chaleur qui s’est dissipée dans l’espace, l’air chaud de la couche inférieure peut monter, refroidir et se condenser. Les molécules d’eau forment ensuite la pluie qui provoque la tempête. Étant donné que le refroidissement de la couche supérieure dure entre 20 et 30 ans, ce n’est pas surprenant que la tempête qui suit soit aussi si gigantesque.

Les molécules d’eau mettront de nouveau 20 à 30 ans pour remonter jusqu’à la couche atmosphérique supérieure, et ainsi de suite. Saturne serait alors juste une planète lente.

La dernière tempête observée date de 2010 — 2011 et a duré 267 jours.

NASA/JPL-Caltech/SSI
Crédits : NASA/JPL-Caltech/SSI

Sources : Le Vif, L’Obs, FranceSoir.

– Illustration principale : Cassini / Nasa