in

Les survivalistes, au calme face à la crise du Covid-19

Crédits : jbarsky0/pixabay

Depuis longtemps, les survivalistes se préparent à une situation de crise comme c’est actuellement le cas avec le coronavirus. Constituer des stocks de vivres durant des années voire détenir un bunker, est-ce une idée si folle que cela ?

Et le coronavirus arriva

Il y a quelques mois lors de la COP 25, un sondage réalisé par l’IFOP affirmait que 6 Français sur 10 craignent un effondrement de la civilisation. Les principales raisons avancées ? Le réchauffement climatique (36 %), la surpopulation (17 %) et la montée des inégalités (14%). En 2018, nous parlions aussi de ces survivalistes qui estiment que l’IA aura un jour raison de l’humanité.

Et puis en décembre 2019, le coronavirus est apparu et il concerne aujourd’hui une écrasante majorité des pays du globe. Ce 9 avril 2020, le bilan officiel mondial de la pandémie est d’environ 1,5 million de cas confirmés pour presque 90 000 décès. Par ailleurs, la France comptant 83 000 cas pour environ 11 000 décès est dans sa quatrième semaine de confinement.

Êtes-vous un “citoyen prévoyant” ?

La plupart des gens sortent régulièrement s’entasser dans les supermarchés pour faire des provisions. D’autres limitent leurs interactions un maximum et donc, leur exposition au virus. Parmi eux, il y a les survivalistes, dont certains se préparent depuis très longtemps ! Depuis que le Covid-19 impacte la France, une chaîne YouTube fait de plus en plus d’émules. Il s’agit de Citoyen prévoyant, une chaîne gérée par un homme désirant communiquer sur le cheminement et l’amélioration de sa résilience en tant que citadin.

Depuis 2012, Citoyen prévoyant partage divers contenus afin de partager son expérience et ses découvertes. Ces vidéos traitent notamment des stocks de survie, de la conservation sous vide, du jardinage, de la consommation, de cuisine ou encore de cybersécurité. Il y a trois semaines, l’intéressé a publié une vidéo intitulée “Se préparer au confinement ?” (voir en fin d’article).

covid-19
Crédits : geralt/pixabay

Les bunkers toujours d’actualité

Lorsque l’on parle de survivalisme, comment ne pas penser au fameux bunker antiatomique suréquipé et rempli de victuailles ? Il s’agit d’une image née après la guerre froide aux États-Unis, une époque où le risque nucléaire était présent et où la population était encouragée à faire des stocks et si possible se doter d’un bunker.

Dans un article publié par Slate le 4 avril 2020, il est question d’un certain Ron Hubbard vivant au Texas. L’intéressé a fondé Atlas Survival Shelters, une société spécialisée dans la commercialisation de bunkers. Celle-ci propose différentes tailles d’abris, du module de 3m² au bunker dont la surface peut attendre 130 m² ! Le succès de cette société prouve que les clients désirant avoir une protection “au cas où” sont très nombreux.

Toutefois, il semble que la crise du Covid-19 ne soit pas une raison assez alarmante pour se réfugier dans un bunker. Les personnes capables de se payer un tel équipement cherchent habituellement à se protéger sur le court terme, par exemple face à des incendies ou des tornades. Toutefois, il peut également s’agir de se protéger sur le long terme, comme en cas de crise économique ou une éventuelle guerre. Toutefois, le Covid-19 n’a peut-être pas dit son dernier mot, qui sait ?