in

Les scènes de violences sexuelles à la télévision ont-elles un impact sur les jeunes ?

Crédits : FlickR/Firesam!

La Science estime que les scènes de tabagisme et de suicide sont préjudiciables pour la jeunesse. Deux chercheuses américaines estiment qu’il ne faudrait pas non plus sous-estimer l’impact des scènes de violences sexuelles.

Une lente prise de conscience

Le tabac et le suicide sont deux choses que les jeunes ne devraient pas voir à la télévision, selon plusieurs études menées auparavant. Sur ce point, la plateforme Netflix a indiqué vouloir bannir au maximum les scènes de tabagisme de ses productions. Par ailleurs, la scène de suicide de la première saison de la série 13 Reasons Why a d’ores et déjà été supprimée.

Comme l’explique un article du New York Times publié le 1er septembre 2019, d’autres scènes pourraient avoir un impact. Les scènes de violences sexuelles telles que le viol ne devraient pas avoir leur place dans des productions ciblant des adolescents. Pourtant, la représentation du viol est présente dans certaines productions très appréciées par ce public, comme c’est le cas des séries Game of Thrones et Euphoria, estampillées HBO.

couple amour sexe
Les scènes de viol à la télévision pourraient représenter un traumatisme pour les jeunes.
Crédits : iStock

Une angoisse tenace

Bannir les scènes de viol des programmes est une idée formulée dans une étude qui ne date pourtant pas d’hier. En effet, cette dernière est parue dans la revue Media Psychology en 2009 et a été menée par deux chercheuses de l’Université d’État du Michigan (États-Unis). Selon leurs résultats, un quart de la population étudiante ressentait une angoisse s’inscrivant dans le temps après avoir été confrontée à une scène de viol à la télévision. Par ailleurs, l’exposition à ce genre de scènes s’était produite à 14 ans en moyenne.

Jill Murphy, représentante de l’organisation Common Sense Media a été interrogée par le New York Times. L’intéressée estime qu’avoir connaissance de l’existence des actes de viol est très différent du fait d’y être directement confronté. Cette considération semble ne pas faire cas du caractère fictif des scènes diffusées à la télévision puisque visiblement, seules les images comptent. Autrement dit, regarder des scènes de violences sexuelles pourrait être traumatisant pour les jeunes.

Par ailleurs, il faut rappeler que les avertissements diffusés au début des programmes n’ont pas vraiment d’effet. Des chercheurs de l’Université d’Harvard s’étaient intéressés à la question dans une étude publiée en fin d’année 2018. Ces avertissements ne permettraient pas de détourner les jeunes vulnérables et encore moins de réduire l’éventuel impact psychologique relatif de l’exposition à ce genre de scènes.

Articles liés :

Viol : dans le coma depuis 10 ans, elle donne naissance à un enfant

Selon une étude, les jeux vidéo ne seraient pas responsables de la violence chez les jeunes

Non, les métalleux ne sont pas insensibles à la violence