in

Les rats peuvent jouer à cache-cache si vous leur apprenez

Crédits : Reinhold, Sanguinetti-Scheck, Harmann et Brecht

Une récente étude menée par des chercheurs allemands suggère qu’il est possible d’apprendre les règles du cache-cache à des rats. Et visiblement, les rongeurs semblent y prendre du plaisir.

Des neuroscientifiques de l’Université Humboldt de Berlin ont récemment entrepris une expérience fascinante. L’idée : apprendre aux rats à jouer à cache-cache, dans le but d’étudier leurs comportements dans le cadre d’activités ludiques. De quoi également nous éclairer davantage sur leurs capacités cognitives. Après plusieurs semaines d’entraînements, il s’est avéré que les rongeurs avaient compris les règles du jeu. Ils s’investissaient également beaucoup, et semblaient prendre énormément de plaisir. Les détails de l’étude ont été publiés dans la revue Science.

Apprendre les règles

Apprendre aux rats à jouer à cache-cache n’a pas été facile. Pour ces travaux, les chercheurs se sont concentrés sur six rongeurs âgés de trois semaines, qu’ils ont commencé à former aux règles du jeu. Tout s’est fait progressivement. Dans un premier temps, les chercheurs ont essayé de mettre les rats à l’aise. Ils ont passé du temps et joué avec eux, comme nous pourrions le faire avec un animal de compagnie.

« Au bout de quelques jours, ils ont activement cherché à interagir avec nous, explique Annika Reinhold, co-auteure de l’étude. Nous nous sommes appuyés sur ça pour tenter de leur apprendre les règles du jeu ». Au départ, l’idée consistait à se cacher, puis à récompenser l’animal si ce dernier retrouvait le chercheur. Par des chatouilles sur le ventre, par exemple. Les chercheurs ont ensuite poursuivi les tests. Dès que l’un des rats trouvait la cachette, les chercheurs le replaçaient à son point de départ. Au bout de quelques jours, les rongeurs ont vite saisi le principe.

Les amener à se cacher eux a en revanche été plus compliqué. « Nous avons commencé à placer l’animal dans une boîte et à nous asseoir à côté, poursuit la chercheuse. Dès que l’animal sortait, l’idée consistait à jouer avec. Puis nous nous sommes éloignés progressivement. La dernière étape consistait à ne récompenser le rat que si celui-ci trouvait correctement la cachette. C’était un processus long, mais qui a finalement fonctionné ».

Crédits : Pixabay

Beaucoup d’enthousiasme

Les chercheurs ont finalement réussi à jouer à cache-cache avec les rongeurs. Il est alors ressorti plusieurs choses. « Nous avons été surpris de constater que les rats utilisaient des stratégies intelligentes pour se cacher ». Ces derniers, par exemple, préféraient se cacher dans des boîtes opaques plutôt que dans des boîtes transparentes. S’ils devaient changer de cachette entre-temps, ils le faisaient également en étant les plus silencieux possible.

Il semblerait également que les rats aient pris énormément de plaisir. Il est en effet ressorti que les rongeurs ont progressivement abandonné le principe de récompense, au profit du seul jeu. Leurs déplacements, rapides et dirigés, indiquaient une recherche frénétique des expérimentateurs. En cas de réussite, les rats sautaient de joie, étaient bruyants, et partaient activement se cacher à leur tour. Au bout d’une vingtaine d’essais, ils semblaient également très fatigués. Preuve qu’ils s’étaient réellement donnés à fond.

Bien évidemment, et comme le soulignent les chercheurs, nous ne pouvons pas savoir ce qu’il se passe réellement dans l’esprit des rongeurs. Il se pourrait donc que leurs motivations soient toutes autre. Mais au regard de ces résultats, il semblerait que ces animaux soient effectivement capables de comprendre les règles de base d’un jeu que nous pensions jusqu’ici réservé aux humains. Et qu’ils soient également capables d’y prendre du plaisir.

Articles liés :

Des rats de laboratoire virtuels pourraient remplacer les animaux vivants

Des rats précédemment paralysés ont pu marcher à nouveau

Ce ne sont pas les rats qui ont répandu la peste noire