in ,

Les psychopathes sont-ils capables d’aimer leurs propres enfants ?

Crédits : Pixabay / DrCartoon

Les traits de personnalité de la triade noire (DTP) sont le narcissisme, le machiavélisme et la psychopathie. Ceux-ci se manifestent alors par un amour-propre excessif, une attitude manipulatrice et un manque d’empathie. Les psychopathes sont souvent obsédés par eux-mêmes, et c’est pourquoi leurs relations sont abusives. Les partenaires dans le couple sont souvent en première ligne : manipulés, utilisés, avant d’être brusquement dévalués et rejetés. Mais qu’en est-il de leur progéniture ? Est-elle traitée de la même manière ou différemment ?

Selon Perpetua Neo, psychologue et thérapeute spécialisée en DTP, la réponse est non. « Les narcissiques, psychopathes et sociopathes n’ont pas le sens de l’empathie, ils ne peuvent et ne pourront pas le développer, de cette manière ils n’aiment jamais réellement une personne », explique-t-elle à Business Insider. « Cela ne change pas quand ils ont des enfants. Il n’y a pas d’instinct primal pour protéger et encourager leur progéniture, parce qu’ils ne sont pas considérés comme une entité distincte. Ils ne sont qu’un outil à leur disposition ». Ainsi, poursuit la psychologue, « plutôt que de dire, “je vais vous nourrir afin que vous puissiez grandir pour être la personne incroyable que vous êtes censé être”, les psychopathes penseront : “vous êtes censé grandir pour être mon trophée” ».

L’environnement dans lequel grandit l’enfant est donc malsain : celui-ci ne développe aucune conscience qui lui est propre, et subit le mal-être de ce parent. « Les narcissiques, par exemple, ont tendance à être des gens très malheureux, avec une faible estime d’eux-mêmes, de sorte qu’ils déchargent beaucoup de bagages émotionnels inutiles sur leurs enfants », poursuit la psychologue.

L’enfant du psychopathe est alors considéré comme la « propriété » du parent, « utilisée » à mesure qu’il grandit comme une oreille attentive aux problèmes du parent et fait office de réconfort émotionnel. « Certains patients m’ont dit que leurs parents leur avaient dit : la seule raison pour laquelle je t’ai, c’est pour que tu puisses prendre soin de moi pour le restant de tes jours ». Le psychopathe protège alors son « trophée », sa possession : « Vous n’êtes pas autorisé à avoir des enfants, explique la psychologue, et vous n’êtes pas autorisé à vous marier. Le parent s’immisce dans toutes ces différentes relations, créant toutes sortes de drames, de sorte que l’enfant reste célibataire ».

Cette relation malsaine devient alors de plus en plus difficile à mesure que l’enfant grandit. Celui-ci devient plus fort et plus conscient – et le parent plus fragile – de sorte qu’il s’attaquera à la confiance en elle de sa progéniture pour contrecarrer cette perte de terrain. « L’enfant doit (aux yeux du psychopathe) donc être dévalorisé. Son parent lui dira qu’il est gros, qu’il est inutile, ou qu’il est moche ».

D’un autre côté, chaque fois que l’enfant accomplit quelque chose, le parent doit s’en attribuer le mérite. « Chaque chose est toujours ramenée à eux, dit-elle. Ainsi, l’enfant est élevé en pensant : “Je n’ai aucun mot à dire, et je n’ai pas d’importance” ».

Les enfants de psychopathes deviennent-ils alors comme leurs parents ? « Ce n’est vrai que dans la minorité des cas », écrit par la psychothérapeute Michelle Piper. « Certains grandiront avec des “réactions d’assiégés”, habitués à se protéger et devenant moins sensibles, isolés et extrêmement indépendants. Vous feriez tout ce qui est possible pour manipuler les autres et les traiter comme s’ils étaient les parents souhaitant que vous combliez toutes leurs attentes », écrit-elle. « Cependant, la réponse la plus courante est la “réponse de conformité”, où vous avez l’habitude de mettre vos propres besoins à l’écart et de vous plier en quatre pour faire plaisir à tous ceux que vous rencontrez ».

Les enfants de narcissiques ont en effet plutôt tendance à agir suivant « cette contrainte de servir les autres », conclu la psychologue. « C’est à ce moment qu’ils deviennent complètement empathiques, trop généreux, et sont souvent utilisés par les narcissiques tout au long de leur vie ».

Source

Articles liés :

Le MIT a créé la première IA psychopathe, dites bonjour à Norman

Les psychopathes hollandais sont différents des psychopathes américains

Votre playlist musicale révèle si vous êtes un psychopathe