in ,

Les propriétaires stressés ont des chiens stressés

Crédits : pixabay

De nouvelles recherches suggèrent une fois de plus que notre niveau de stress influence le bien-être de nos chiens. Les détails de l’étude sont publiés dans Scientific Reports.

Nous (Homo Sapiens) entretenons une relation privilégiée avec les chiens depuis au moins 15 000 ans. Un lien unique dans le monde animal. Il n’est donc pas étonnant de penser que nos deux espèces puissent être en “phase” l’une avec l’autre. Pour le meilleur, évidemment, mais aussi pour le pire. En témoigne cette nouvelle étude, qui s’appuie sur des recherches antérieures nous révélant que notre stress pouvait se transmettre à nos chiens. Nos états mentaux auraient effectivement une influence sur la santé de nos animaux de compagnie.

Les mêmes niveaux de cortisol

Pour cette expérience, des chercheurs suédois ont recruté 58 chiens – 33 bergers des Shetland et 25 Border Collies. Ainsi que leurs propriétaires, bien entendu. Il y avait des animaux des deux sexes, et plusieurs niveaux d’activité étaient représentés. Certains étaient des chiens de compétition, quand d’autres restaient à jouer dans le jardin. Pour cette étude, la personnalité de chaque animal – et celle du propriétaire – a été évaluée à l’aide de questionnaires. Les chercheurs ont également mesuré les taux de cortisol – hormone de stress – dans les poils des canidés et les cheveux de leurs propriétaires. Et ce sur une période d’un an.

Les résultats ont alors montré que chez 57 des chiens en été, et 55 des chiens en hiver, les niveaux de cortisol correspondaient à ceux de leurs propriétaires. Cette corrélation n’a pas été influencée par les niveaux d’activité des animaux ni par leur personnalité. Elle a en revanche été influencée par la personnalité du propriétaire. Ceux qui présentaient des niveaux de stress plus élevés avaient tendance à avoir des chiens avec des niveaux de stress plus importants. C’est donc bien le propriétaire qui “dicte” le niveau de stress de son animal. Et non l’inverse.

border collie
Crédits : Pixabay

La responsabilité humaine

Les chercheurs envisagent maintenant de mener d’autres études du même genre avec d’autres races de chiens. Il est en effet noté que ces deux races – le berger des Shetland et le Border Collie – sont connues pour leur obéissance. Les chercheurs sont ainsi curieux de savoir si la même corrélation pourrait être observée avec des races, disons, moins “soucieuses” de leur propriétaire.

Toujours est-il que cette étude prouve une fois de plus que, quelle que soit la cause de notre stress (elle n’a pas été évaluée ici), celui-ci affecte nos chiens. Par extension, cela signifie que nous jouons donc un rôle dans la protection de leur bien-être. On apprend par ailleurs que cette corrélation était davantage marquée avec les chiennes plutôt qu’avec les mâles. Des études antérieures ont effectivement déjà prouvé que les chiennes, au même titre que les femelles chimpanzés, étaient plus sensibles aux émotions.

Source

Articles liés :

Ce panneau d’affichage peut détecter les maladies des chiens qui viennent uriner dessus

Des chiens entraînés à détecter le cancer avec une précision incroyable

Les chiens peuvent sentir “l’odeur” des crises d’épilepsie