in

Les premiers humains ont traversé la mer Égée plus tôt que ce que l’on pensait

Coucher de soleil sur Naxos. Crédits : Pixabay

Une étude suggère que les premiers humains et les Néandertaliens s’étaient déjà établis sur l’île de Naxos, au sud de la mer Égée, il y a 200 000 ans. Soit des dizaines de milliers d’années plut tôt que ce que l’on pensait.

Nous pensions que les humains s’étaient établis sur l’île Naxos il y a environ 9 000 ans. Tout portait en effet à croire que nos ancêtres, avant cette époque, n’étaient pas capables de traverser la mer Égée pour atteindre ces terres. Mais une récente étude vient chambouler cette croyance. De récents travaux menés par des chercheurs de l’Université McMaster (Canada) suggèrent que les premiers humains, mais aussi des Néandertaliens, étaient visiblement déjà sur l’île il y a au moins 200 000 ans.

« Jusqu’à récemment, cette partie du monde était considérée comme non pertinente par rapport aux premières études humaines, mais les résultats nous obligent à repenser complètement l’histoire des îles de la Méditerranée », explique Tristan Carter, principal auteur de l’étude. Mais alors, comment ont-ils fait ?

La mer Égée… n’était pas une mer

Nous pensions qu’à l’époque, la seule voie évidente pour entrer et sortir de l’Europe était le pont terrestre de la Thrace, au sud-ouest des Balkans. Mais il semblerait qu’à certaines époques, pendant les périodes glaciaires, la mer Égée était beaucoup plus basse. Les eaux se retiraient, exposant ainsi une route entre l’Anatolie occidentale (la Turquie moderne) et la Grèce continentale.

Ce nouveau chemin terrestre aurait alors permis aux Néandertaliens et premiers humains de relier les deux territoires à pied. Les chercheurs pensent que nos ancêtres se sont arrêtés sur l’île Naxos, qui n’en était probablement pas une à l’époque, car la région présentait une abondance de matières premières idéales pour la fabrication d’outils. Et il y avait probablement beaucoup d’eau douce.

outil cehrt
Un outil en chert vieux de 200 000 ans retrouvé sur l’île Naxos. Crédits : Nikos Skarpelis

De nombreux outils retrouvés

Les chercheurs, qui détaillent leurs travaux dans la revue Science Advances, expliquent avoir découvert ces preuves d’activités humaines à Stelida. Il s’agit d’une carrière préhistorique située sur la côte nord-ouest de Naxos. D’après les restes retrouvés, il semblerait qu’humains et Néandertaliens aient particulièrement affectionné le chert – une pierre locale – pour fabriquer leurs outils et leurs armes de chasse.

Pour être clair, aucun ossement n’a été retrouvé sur le site. « Malheureusement, le sol est très alcalin et les os humains ne survivent pas », expliquent les chercheurs. Mais certains des outils retrouvés étaient caractéristiques su style des Néandertaliens en Grèce. Et d’autres étaient de type aurignacien ancien, associés à la première apparition d’humains modernes en Europe.

Reste à savoir si la mer Égée était effectivement complètement retirée à cette époque. Où si quelques plans d’eau subsistaient encore. Si tel était le cas, alors cela pourrait signifier que les Néandertaliens étaient eux aussi capables de fabriquer des bateaux pour traverser de courtes distances. Ce qui ne serait pas rien.

Source

Articles liés :

Les otites ont-elles eu raison de l’Homme de Néandertal ?

Des centaines d’empreintes de pas de Néandertaliens découvertes en Normandie

Néandertal utilisait de la « colle » pour fabriquer des outils de pierre