in

Les prématurés sont moins susceptibles de nouer des relations amoureuses à l’âge adulte

Crédits : Pixabay

Une récente méta-analyse nous révèle que les adultes nés prématurés sont moins susceptibles d’avoir une relation amoureuse, un partenaire sexuel et d’être parent, que ceux nés à terme.

Nous savons que le fait de naître à 37 semaines peut favoriser le développement de troubles sensoriels, moteurs et cognitifs. Une étude publiée dans le Journal of the American Medical Association avançait il y a quelques jours que les prématurés auraient également plus de difficultés à développer une vie affective à l’âge adulte. S’appuyant sur les données de près de 4,4 millions de personnes (dont 179 724 prématurés), des chercheurs de l’Université de Warwick ont en effet relevé que les personnes nées avant terme sont 28 % moins susceptibles de vivre une relation amoureuse par rapport à ceux nés à terme. Ils sont également 22 % moins susceptibles de devenir parents.

Une transition sociale plus compliquée

Plus précisément, on apprend que les adultes nés avant 32 semaines – ou avant 28 semaines – de grossesse ont encore moins de risques de développer des relations sexuelles, de nouer une relation amoureuse ou d’avoir des enfants que les adultes du même âge nés à terme. Un constat qui renvoie à une autre étude, publiée en 2015 dans la revue Archives of Disease in Childhood, qui notait que les enfants prématurés étaient généralement plus introvertis que les autres. De ce fait, les concernés seraient donc moins enclins à prendre des risques et à rechercher du plaisir dans les relations affectives.

« Les personnes qui s’occupent d’enfants prématurés, y compris les professionnels de la santé, les enseignants et les parents, devraient être plus conscientes du rôle important que jouent le développement social et l’intégration sociale des enfants prématurés, explique Dieter Wolke, du département de psychologie de l’Université de Warwick (Royaume-Uni). Il est le principal auteur de l’étude. En tant qu’enfants prématurés, ils ont tendance à être plus timides. Les soutenir et les aider à s’intégrer dans leur groupe les aidera à trouver plus tard des partenaires amoureux, à avoir des relations sexuelles et à devenir parents. Tout cela améliore le bien-être ».

prématurés
En comparaison aux personnes nées à terme, les prématurés auraient plus de difficultés à être en couple, et à être parents. Crédits : Pixabay

Un même niveau de satisfaction

Notons également que si les prématurés sont effectivement moins enclins à développer une vie affective, la qualité des relations, lorsqu’elles sont développées, est au moins aussi bonne chez les enfants prématurés que chez les adultes nés à terme.

Rappelons également cette étude publiée il y a quelques mois, qui tentait d’expliquer pourquoi certains bébés naissent prématurés. Selon ces travaux, il serait possible que le système immunitaire du fœtus ne s’adapte pas à l’utérus de sa mère qui présente une infection silencieuse (pas de symptômes). Ce qui aurait pour conséquence de déclencher le travail prématurément.

Source

Articles liés :

Un tiers des décès prématurés pourraient être évités par un changement de régime

Bébés prématurés : une nouvelle micro-membrane pour les sauver ?

Allaiter les bébés réduirait d’un quart les risques d’obésité infantile