in

Les orques et bélugas de la “prison des baleines” bientôt relâchés en mer

L'une des deux prques remises en liberté. Crédits : vniro

Deux orques et six bélugas, maintenus depuis plusieurs mois dans la “prison des baleines” de l’Extrême-Orient russe, ont été relâchés dans la nature il y a quelques jours. D’autres mammifères vont aussi être libérés dans les prochains mois.

Plusieurs orques et une centaine de bélugas avaient été découverts, en fin d’année dernière, prisonniers au large des côtes russes. Tous les mammifères étaient parqués dans de petits box près de la ville de Nakhodka, dans le sud-est de la Russie. Quatre entreprises semblaient alors impliquées dans ces captures : LLC Oceanarium DV, LLC Bely Kit et LLC Sochi Dolphinarium. L’idée ? Vendre les animaux en Chine pour alimenter les parcs à thème. Seulement les images ont été rendues publiques, et face à l’indignation du monde entier, le gouvernement russe a dû céder.

Deux orques et six bélugas relâchés

Huit animaux ont pour le moment été relâchés dans la mer d’Okhotsk. À l’endroit même où ces animaux avaient au départ été capturés. Vladimir Poutine a même personnellement supervisé ces premières opérations de relâche. Le président russe s’est également exprimé lors d’une apparition à la télévision : «À elles seules, selon mes informations, les orques valent environ 100 millions de dollars. Lorsqu’il y a de grosses sommes en jeu, les problèmes sont toujours difficiles à résoudre, a-t-il notamment expliqué. Grâce à Dieu, la situation a commencé à se dénouer».

Le gouvernement russe a également assuré que le transfert de l’ensemble des animaux s’étendrait sur quatre mois. Les cétacés seront relâchés par petits groupes, apprend-on, et chaque opération sera étroitement surveillée par un comité de 70 spécialistes. Parmi lesquels des vétérinaires et des biologistes marins. Chaque baleine sera également accompagnée pendant le trajet par deux personnes, et sera équipée d’un dispositif GPS avant d’être relâchée en mer.

orques bélugas russie
Une centaines d’orques et de bélugas retenus confinés dans des enclos. Capture drone. Masha Netrebenko / Facebook

Des animaux aptes à retourner en mer

En avril dernier, l’organisation à but non lucratif Ocean Futures Society avait en effet été autorisée à évaluer l’état de santé des animaux. Si certains présentaient des lésions cutanées – normales au vu des conditions de détention – la très grande majorité des cétacés semblaient bien nourris et aucun ne semblait avoir été dressé. Les experts avaient alors convenu que tous les mammifères pouvaient être remis en liberté sans problème.

Le vice-premier ministre Alexei Gordeyev a par ailleurs déclaré que le gouvernement russe ambitionnait également de prendre des mesures drastiques contre la capture des cétacés. L’idée serait alors de modifier la loi autorisant actuellement la capture des cétacés «à des fins éducatives et culturelles». Si ce nouveau texte est finalement adopté, alors les cétacés ne pourront être légalement capturés que pour des raisons scientifiques.

Source

Articles liés :

Les orques maintenues en captivité, ces victimes du stress chronique

Les baleines empruntent les mêmes routes migratoires depuis 270 000 ans

Là où les orques passent, les grands requins blancs s’enfuient

Les orques et bélugas de la “prison des baleines” bientôt relâchés en mer
noté 4 - 2 vote[s]