in

Les nouvelles combinaisons de SpaceX prêtes pour leur grande première

Crédits : SpaceX

La NASA s’apprête à ouvrir un nouveau chapitre de son histoire, en collaboration avec SpaceX. Et qui dit nouveau chapitre dit nouvelles combinaisons.

Pour la première fois depuis 2011 et l’arrêt du programme de la navette spatiale, des astronautes américains s’envoleront vers la Station spatiale internationale (ISS) depuis le sol américain dans un vaisseau américain signé SpaceX. Le premier vol d’essai habité (mission Demo-2) est prévu pour le 27 mai prochain, avec dans la capsule Crew Dragon les deux astronautes Bob Behnken et Doug Hurley.

Pour l’occasion, ces derniers porteront un tout nouvel équipement. Un costume visuellement très différent des combinaisons de vol de couleur orange citrouille portées habituellement par les astronautes.

combinaison
La fameuse combinaison orange citrouille portée ici par Bob Behnken avant la mission STS-130, le 21 juillet 2009. Crédits : NASA

Des combinaisons élégantes et fonctionnelles

S’il vous apparaît que ces combinaisons pourraient facilement avoir leur place dans un décor de cinéma, c’est en grande partie parce qu’elles ont été dessinées par Jose Fernandez. Ce dernier est notamment connu pour avoir travaillé sur des films tels que Wonder Woman ou Batman vs. Superman.

Ces combinaisons, faites sur mesure pour chaque astronaute, sont donc très élégantes, mais ça ne fait évidement pas tout. Des tests rigoureux ont également prouvé qu’elles sont aussi fiables que les précédentes.

Certaines caractéristiques de conception de ces combinaisons ont bien évidemment été gardées secrètes. Nous savons néanmoins qu’elles sont conçues pour « être fonctionnelles, légères et offrir une protection contre la dépressurisation potentielle », souligne SpaceX.

Pour rappel, deux d’entre elles ont été envoyées dans l’espace avant d’être portées par les humains. L’une est actuellement toujours (du moins on suppose) sur les épaules du mannequin installé à bord de la Tesla rouge, propulsée dans l’espace en 2018 par une fusée Falcon Heavy. Plus récemment, un autre modèle a été utilisé sur le mannequin Ripley, installé à bord du vol d’essai sans équipage de la capsule Crew Dragon en 2019.

spacex
Bob Behnken et Doug Hurley, photographiés le 17 janvier 2020. Crédits : SpaceX

Pas de sorties extravéhiculaires

Grâce à ces combinaisons, SpaceX entend bien marquer de son empreinte ce renouveau des vols spatiaux habités made in America, en prenant soin d’éviter de “copier” ce qui a déjà été fait précédemment. Comme le souligne Bob Behnken, tout comme le costume de citrouille reste l’un des emblèmes des anciens lancements de navettes spatiales, les combinaisons SpaceX deviendront probablement l’un des emblèmes des missions à venir.

Toutefois, ne comptez pas sur les combinaisons de SpaceX pour les sorties dans l’espace. En effet, à court terme, les astronautes continueront d’utiliser l’unité de mobilité extravéhiculaire (UEM), conçue pour fonctionner pendant 8 à 10 heures à l’extérieur de la station tout en offrant une protection contre les radiations.

Pour rappel, la NASA travaille actuellement sur de nouvelles combinaisons spatiales dans le cadre du futur programme Artemis, qui verra la première femme et le prochain homme se poser sur la Lune en 2024. Si tout se passe comme prévu, l’agence doit normalement tester ces costumes lunaires à bord de l’ISS en 2023.

Enfin, soulignons que les combinaisons de SpaceX sont évidemment distinctes de celles que porteront les astronautes à bord de l’autre capsule d’équipage commercial, le Starliner de Boeing. Vous pouvez en savoir plus sur cette combinaison spatiale sur le site de la NASA.