in

Les marques de morsures d’un jeune T-Rex découvertes sur un os

T-Rex. Crédits : Capture d'écran Youtube/Université de Reading

Une équipe de paléontologues annonce avoir identifié les marques de morsures d’un jeune T-Rex sur l’os fossilisé d’un dinosaure à bec de canard. Le prédateur devait avoir entre 11 et 12 ans.

Les hadrosaures – aussi appelés les “vaches du Crétacé” – étaient de grands herbivores ornithopodes qui vivaient en troupeaux. Ces dinosaures, très communs en Asie, en Europe et en Amérique du Nord à l’époque du Crétacé inférieur, évoluaient avec de nombreux prédateurs, dont le célèbre T-Rex. La découverte récente d’un os mordu, dans le Montana, témoigne d’ailleurs de cette relation “privilégiée” avec les “Roi des Tyrans”. Les détails de l’étude sont publiés dans la revue Peerj.

Plusieurs suspects, un seul coupable

Une équipe de paléontologues annonce en effet la découverte d’une vertèbre caudale (de la queue) d’un hadrosaure, qui semble présenter des marques suspectes. Des traces de morsures. Restait à connaître l’identité du coupable. Il y avait à l’époque, dans la région, des prédateurs venus du ciel – des ptérosaures – et d’anciens reptiles crocodiliens, certains pouvant mesurer jusqu’à 15 mètres de long. Il y avait également des droméosauridés, des dinosaures théropodes ressemblant à des oiseaux, recouverts de plumes et de taille moyenne. Mais les “marques” laissées sur cet os excluent ces trois coupables.

Les dents des droméosauridés et des ptérosaures sont en effet trop petites, et une morsure de crocodilien aurait laissé un motif différent. Pour les chercheurs, cela fait du T-Rex le meilleur prétendant. En revanche, cet os n’aurait pas été mâchouillé par un adulte. Ce fut l’œuvre d’un adolescent. Pour en arriver à cette conclusion, les paléontologues se sont tournés vers “l’ado” T-Rex la plus connue du monde : Jane.

Un “ado” de 11 ou 12 ans

Jane est une adolescente, un spécimen de T-Rex mort à l’âge de 11 ans. Elle fut découverte à Ekalaka, dans le Montana, en 2001. Son anatomie détaillée (un squelette quasi complet) a notamment permis aux chercheurs de mieux comprendre les différentes étapes de la vie de ces anciens grands carnivores.

Pour cette étude, les deux paléontologues se sont appuyés sur les dents de l’animal pour estimer les marques de morsure laissées sur l’os de notre bec de canard. Et surprise, les marques correspondaient parfaitement. Pour les chercheurs, ces traces de morsures ont donc très probablement été faites non pas par Jane, mais tout de même par un individu du même âge.

t-rex
Le crâne exposé de Jane, le T-Rex adolescent le mieux étudié du monde, exposé au Museum of the Rockies, affilié à la Montana State University. Crédits : Tim Evanson – Flickr – domaine public

Cette correspondance entre les marques de morsure et les mâchoires de Jane indiquent ainsi que vers 11 ans, au plus tard, de jeunes T.-Rex commençaient déjà à tirer le meilleur parti des carcasses. Ils n’avaient pas la force écrasante de leurs parents adultes, mais ils ne rechignaient visiblement pas à s’attaquer directement aux os. Un trait particulièrement avantageux, si l’on part du principe que le T-Rex était principalement charognard.

Source

Articles liés :

Un nouveau parent du T-Rex découvert

Des dents de requins retrouvées près du plus célèbre des T-rex

À quoi pouvaient bien servir les tout petits bras du T-Rex ?

Les marques de morsures d’un jeune T-Rex découvertes sur un os
noté 5 - 1 vote[s]