in

Les incroyables images en timelapse de la disparition d’un lac au Groenland !

Crédits : capture vidéo / LiveScience

Une vidéo en timelapse montrant un lac de fonte disparaître entièrement du Groenland a récemment vu le jour. Il s’agissait d’une fissure dans la glace ayant englouti 4,77 milliards de litres d’eau en seulement quelques heures !

Un lac vidé en quelques heures

De nouvelles recherches détaillées dans une publication dans LiveScience le 5 décembre 2019 sont source d’inquiétude. Pour Poul Christoffersen, glaciologue à l’Université de Cambridge (Royaume-Uni), la calotte glaciaire du Groenland est peut-être plus instable que prévu. Des lacs situés en surface et au volume important peuvent en effet se vider complètement en quelques heures !

C’est justement ce qui est arrivé en juillet 2018, comme le montre une vidéo inédite en timelapse (voir en fin d’article). Celle-ci montre la disparition d’un lac situé sur le Store Glacier, dans l’ouest du Groenland. Or, le lac a été complètement drainé en quelques heures en raison de la présence d’une faille dans la glace profonde d’un kilomètre. Il faut savoir que le lac en question contenait 4,77 milliards de litres d’eau, soit l’équivalent de 2 000 piscines olympiques !

lac de fonte Groenland 2
Crédits : capture vidéo / LiveScience

Des risques importants

À l’origine d’une étude sur le sujet parue dans Nature Communication en mars 2018, Poul Christoffersen a expliqué que cette eau engloutie est capable d’atteindre la base de la calotte glaciaire. Or, l’eau « lubrifie » le fond de la calotte, accélérant ses mouvements en direction de la mer. Au final, ce processus peut malheureusement contribuer à l’élévation du niveau de la mer.

Le chercheur a rappelé que les lacs d’eau de fonte ont toujours existé. Toutefois, les précédentes recherches les auraient également sous-estimés. Selon lui, entre un quart et la moitié de ces lacs font l’objet d’un drainage rapide. Néanmoins, les images satellites ne capturent pas assez précisément ces événements. Ainsi, on a longtemps considéré ces derniers comme localisés alors qu’il s’agit en réalité d’un effet commun pouvant engendrer d’importants mouvements au niveau de la calotte glaciaire.

Depuis une dizaine d’années, l’Operation IceBridge de la NASA surveille l’évolution de la calotte glaciaire du Groenland. En mai 2019, cette même mission avait observé une apparition prématurée des lacs de fonte en raison de températures anormalement élevées pour la saison. Ceci est donc un signe que la situation du Groenland empire d’année en année.

Articles liés :

Le Groenland pourrait être libre de glace en l’an 3000

Avant/après : la fonte des glaciers en Islande immortalisée par des images aériennes

La calotte groenlandaise est de plus en plus souvent “rongée” par la pluie, même en plein hiver !