in ,

Les gens en colère verraient réellement plus de rouge dans leur environnement

Crédits : Pixnio

” Il voit rouge !” est une expression courante pour exprimer la colère d’une personne. Et si cette expression avait un fond de vérité ? Des chercheurs américains l’affirment : les personnes plus agressives ont tendance à davantage préférer le rouge que les individus considérés comme plus zen.

Une dimension psychologique

Les couleurs de l’arc-en-ciel représentent une certaine diversité, et lorsque l’on demande à une personne sa couleur préférée, difficile de deviner sa réponse. Et si les personnes colériques et agressives préféraient le rouge ?

Si l’on associe le noir aux ténèbres ou à la mort, de nombreuses cultures humaines estiment que le rouge est la couleur de l’agressivité, de la colère. Le rouge est surtout la couleur du sang qui lorsque l’on est très en colère, s’accumule au niveau de notre tête. Il symbolise également l’interdit, la signalétique de la route le prouvant avec les stops, les feux rouges et autres restrictions.

Une étude pour creuser la question

L’équipe menée par Adam Fetterman de l’Université du Dakota du Nord (États-Unis) avait en 2014 tenté de définir une certaine psychologie concernant les goûts pour les couleurs. Dans leur publication du Journal of Personality, les chercheurs détaillent plusieurs expériences menées sur 376 étudiants. La première étape consistait à demander leur couleur préférée puis leur faire passer un test de personnalité. Or, les étudiants jugés plus agressifs avaient davantage tendance à préférer le rouge.

Le second test invitait les volontaires à observer une image où du rouge et du bleu délavés étaient entremêlés – sans qu’aucune des deux couleurs ne domine l’autre. Les chercheurs ont tout de même demandé aux participants laquelle des deux couleurs dominait. Ils ont observé que les personnes ayant choisi le rouge avaient globalement une personnalité 25 % plus hostile que les autres.

Une dernière étape mettait en relief plusieurs scénarios, dans lesquels il était nécessaire de faire face à un danger. Mais les participants avaient aussi une solution pour s’en sortir. Les chercheurs ont observé que les volontaires choisissant de se défendre plutôt que de fuir avaient tendance à préférer la couleur rouge.

Crédits : Pixabay

Comment expliquer ce phénomène ?

Les chercheurs américains ont tenté d’expliquer le résultat de leur étude en indiquant que les pensées agressives étaient implicitement associées à la couleur rouge. Or, il se pourrait que les personnes ressentant de l’hostilité envers ce qui se trouve autour d’eux soient plus à même de percevoir la couleur rouge que les autres ! Autrement dit, l’hostilité, l’agressivité et la colère feraient réellement voir la vie en rouge.

Les meneurs de l’étude ont également leur théorie sur l’origine de cette particularité. Il se pourrait bien que la symbolique liée à la couleur rouge – si présente dans certains esprits – ait pris source au temps de l’humain chasseur-cueilleur. En effet, celui-ci avait du apprendre à se méfier de de la présence de sang, de plantes, fruits, insectes ou d’animaux dangereux pouvant causer des blessures mortelles.

Sources : Futura SciencesImprobable Research

Articles liés :

La zone du cerveau qui inhibe le désir de vengeance a été identifiée

Qu’est-ce que le syndrome de la colère du ventre vide ?

Pour Stephen Hawking, l’agressivité de l’Homme pourrait le mener à sa perte