in

Les géants de l’automobile s’organisent pour fabriquer des respirateurs artificiels

Crédits : ISTOCK

En pleine pandémie de Covid-19, les fabricants de respirateurs artificiels ont augmenté leur production. Pour éviter les pénuries, plusieurs constructeurs automobiles, équipés pour le faire, se mettent également à en fabriquer.

Alors que le bilan mondial du Covid-19 continue de s’alourdir, avec plus de 415 000 cas détectés et plus de 18 000 décès liés au coronavirus, la pénurie de matériel médical commence à se faire de plus en plus ressentir. Nous parlons souvent, et à juste titre, des gants et des masques, mais n’oublions pas non plus les respirateurs artificiels, qui permettent la ventilation des poumons chez les personnes souffrant d’insuffisance respiratoire.

Dans le but de répondre aux besoins, les principaux fabricants se sont organisés. À l’instar de la société américaine GE Healthcare ou du géant suédois Getinge, qui ont renforcé leurs équipes et visent désormais à tripler leurs capacités de production. Ces mêmes efforts sont constatés chez le français Air Liquide ou chez l’allemand Dräger. Malgré tout, un petit coup de main venu de l’extérieur au secteur serait le bienvenu.

Elon Musk répond présent

Dans cet esprit, de nombreux dirigeants du secteur de l’automobile ont proposé leur aide, à l’instar du fondateur de Tesla et de SpaceX, Elon Musk. L’homme d’affaire, après avoir été interpellé par un internaute, a en effet déclaré la semaine dernière sur Twitter que ses usines seront utilisées pour produire des appareils de ventilation artificielle.

« Tesla fabrique des voitures avec des systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation sophistiqués, a-t-il ajouté dans un tweet, rappelant également que « SpaceX fabrique des vaisseaux spatiaux avec des systèmes médicaux de maintien des fonctions vitales ».

Autrement dit, les équipes de Tesla et de SpaceX ont les moyens techniques de pouvoir fabriquer des respirateurs. Côté savoir-faire, Elon Musk a échangé ce dimanche avec les principaux ingénieurs de Medtronic, une entreprise spécialisée dans le matériel médical, dans le but de pouvoir fabriquer des appareils efficaces et capables d’être produits rapidement.

respirateurs artificiels
Crédits : Pixabay

Ford et General Motors également

Les américains Ford et General Motors, qui ont fermé leurs usines jusqu’à fin mars, ont également été invités par la Maison Blanche à s’organiser. Les deux constructeurs ont bien évidemment répondu présent.

« En tant que premier constructeur de véhicules et premier employeur de travailleurs de l’automobile aux États-Unis, Ford est prêt à aider l’administration de toutes les manières possibles, y compris la possibilité de produire des ventilateurs et d’autres équipements », a en effet déclaré Mark Truby, directeur de la communication de Ford.

« General Motors s’efforce de trouver des solutions pour la nation en cette période difficile et a offert son aide. Nous étudions déjà comment nous pouvons potentiellement soutenir la production d’équipements médicaux comme les ventilateurs », a de son côté déclaré Jeannine Ginivan, porte-parole de General Motors, dans un communiqué.

Et à encore ça n’a pas traîné. Ce mardi, Ford a en effet annoncé un partenariat avec GE Healthcare pour créer une version simplifiée de ses respirateurs artificiels destinés aux patients lourdement atteints par le Covid-19. General Motors, de son côté, a indiqué ce vendredi avoir noué un partenariat avec la société Ventec Life, un équipementier médical basé dans l’État de Washington.

Source