in

Les futurs rovers martiens seront équipés de roues à mémoire de forme

Crédits : NASA

Les futurs rovers martiens et autres véhicules utilisés dans le cadre d’une exploration humaine pourraient être équipés de roues à mémoire de forme. Plus légères et plus résistantes, elles font actuellement l’objet de tests dans l’un des bâtiments de la NASA.

La NASA va profiter d’une fenêtre ouverte en juillet prochain pour lancer sa très attendue mission Mars 2020, dont l’atterrissage est prévu pour le 18 février 2021 dans le cratère Jezero. C’est ici que le rover Perseverance sera déployé. Son principal objectif sera de rechercher des traces de vie passée sur la planète rouge. Il doit également recueillir plusieurs échantillons de roches en vue d’une future mission conjointe avec l’ESA visant à les ramener sur Terre (probablement au début des années 2030).

L’importance d’avoir de bons pneus

Pour mener à bien sa mission, Perseverance sera équipé de nouvelles roues. Ces dernières seront en effet différentes de celles utilisées par Curiosity, actuellement sur Mars, qui ont essuyé quelques dommages depuis son arrivée sur la planète en 2012, victimes des roches très coupantes rencontrées parfois sur le terrain martien.

Fabriquées à partir d’un bloc d’aluminium de qualité aéronautique et équipées de rayons en titane, ces nouvelles roues sont plus grandes (52,6 centimètres de diamètre) et plus épaisses que les précédentes. Les crampons ont également été repensés : à la place des 24 bandes de roulement à chevrons de Curiosity, les roues de Perseverance en dénombrent 48, mais légèrement incurvées.

« Des tests approfondis au Mars Yard du JPL ont montré que ces roues résistent mieux à la pression des roches coupantes tout en fonctionnant tout aussi bien sur le sable », avaient justifié il y a quelques semaines les responsables de la NASA.

Ces nouvelles roues, déployées dans quelques mois sur Mars, devront donc normalement permettre à Perseverance de couvrir un maximum de terrain tout en minimisant les risques de dommages. Malgré tout, cela n’empêche pas les ingénieurs américains d’imaginer de nouvelles structures. L’idée serait que les prochains rovers puissent être en mesure de s’appuyer sur des roues plus légères, plus résistantes, et dotées d’un grand pouvoir de traction.

roues
Image en gros plan des arêtes cassées sur la roue centrale gauche de Curiosity. Crédits : NASA / JPL-Caltech / MSSS

Des roues à mémoire de forme

Dans cet esprit, la NASA travaille depuis quelques années sur l’élaboration de roues fabriquées à partir d’un maillage de nickel titane, un alliage dont la structure atomique est assemblée de telle sorte que le matériau garde en mémoire sa forme originale. Ces roues, plus flexibles de part leur composition et leur structure, sont alors en mesure d’épouser le terrain sans risque de crevaison ou de déformation.

Testés il y a quelques années dans l’installation d’essai Mars Life, ces pneus se sont non seulement bien comportés dans le sable martien simulé, mais ils ont aussi été capables de résister aux affleurements rocheux. Ils ont également réussi à maintenir un puissant pouvoir de traction, tout en transportant des charges utiles importantes.

Enfin, dernier avantage, seuls quatre de ces pneus plus performants seraient suffisants pour permettre aux rovers d’évoluer sur Mars, par opposition aux configurations à six roues jusqu’alors privilégiées par la NASA. Ce qui signifie que les futures machines seront en mesure de porter davantage de charges utiles.

roues
Une image en gros plan de l’un de ces pneus à mémoire de forme. Crédits : NASA

Ces pneus sont actuellement en cours de test au Glenn’s Simulated Lunar Operations Lab de l’agence américaine. On ne sait pas encore quand ils seront déployés, mais il ne fait aucun doute que ces roues à mémoire de forme joueront bientôt un rôle dans notre capacité d’exploration planétaire.

Source