in

Les fleurs seraient apparues 50 millions d’années plus tôt que ce que l’on pensait

Crédits : Pixabay / danigeza

Une équipe de chercheurs annonce avoir identifié une espèce de plante fossile vieille de plus de 174 millions d’années. Si les analyses se confirment, alors l’origine des fleurs serait repoussée d’au moins 50 millions d’années.

On pensait jusqu’alors que les premières plantes à fleurs (angiospermes) s’étaient développées il y a environ 130 millions d’années. La découverte des nouvelles espèces de fleurs, baptisées Nanjinganthus dendrostyla, propose pourtant qu’elles existaient déjà environ 50 millions d’années plus tôt. C’est du moins ce que suggère l’étude de 264 spécimens de 198 fleurs individuelles conservées sur des plaques de roche de la formation de South Xiangshan, en Chine.

Des images en haute résolution permises grâce aux nouvelles techniques de microscopie ont notamment permis de déceler la présence de réceptacles en forme de coupe et de toits ovariens qui, ensemble, enfermaient les ovules / graines. C’est la présence de cette caractéristique qui confirme aujourd’hui le statut de ces plantes en tant qu’angiospermes.

fleurs plantes
Le fossile identifié avec son ovaire (centre en bas), et ses sépales (sur les côtés). Crédits : Fu et al., 2018

Ancêtre direct des fleurs d’aujourd’hui ?

Les chercheurs poursuivent actuellement les analyses. L’idée serait maintenant de savoir si ces anciennes plantes à fleurs étaient monophylétiques. En d’autres termes : savoir si Nanjinganthus représente un groupe de souches donnant naissance à toutes les espèces plus tardives. Il se pourrait également que l’espèce soit dite “polyphylétique“, et qu’elle se soit retrouvée dans une impasse évolutive.

«L’origine des angiospermes a longtemps été un “casse-tête”académique pour de nombreux botanistes, explique Xin Wang, professeur de recherche à l’Institut de géologie et de paléontologie de Nanjing (Chine), et principal auteur de cette étude publiée dans eLife. Notre découverte fait progresser le domaine de la botanique et permettra une meilleure compréhension des angiospermes, ce qui renforcera notre capacité à utiliser et à gérer efficacement les ressources à base de plantes de notre planète».

“L’abominable mystère” de l’origine des plantes à fleur

De nombreuses questions restent en effet en suspens. Darwin, père de l’évolution, lui-même parlait de “l’abominable mystère” de l’origine des plantes à fleur. Pourquoi sont-elles apparues si tardivement par rapport aux autres végétaux qui peuplaient la Terre depuis au moins 220 millions d’années ? Pourquoi et comment se sont-elles imposées si rapidement dans le monde végétal ? «Les chercheurs ne savaient pas où et comment les fleurs étaient nées, car il semblerait que de nombreuses fleurs soient “sorties de nulle part” dans le Crétacé, poursuit le chercheur. L’étude des fleurs fossiles, en particulier celles des périodes géologiques antérieures, est le seul moyen fiable d’essayer d’obtenir une réponse à ces questions».

Source

Articles liés :

Des arbres en fleurs gigantesques peuplaient l’Amérique du Nord il y a 90 millions d’années

Le mystère de l’origine des plantes à fleurs est en partie levé

Pourquoi les fleurs ne sentiront plus aussi bon dans les années à venir