in

Les fake news sont de plus en plus populaires aux États-Unis

Crédits : Gage Skidmore / Wikipédia

Si les fausses informations sont régulièrement dénoncées, il semble toutefois que de nombreuses personnes les apprécient. Selon une enquête récente, les sites relayant des fake news ont le vent en poupe outre-Atlantique. Évidemment, il s’agit là d’un constat assez préoccupant.

Une augmentation liée à Donald Trump

NewsGuard est une start-up spécialisée dans la lutte contre la désinformation. Selon un article publié dans le Boston Globe le 17 janvier 2020, cette même société a mené une étude sur les fake news. Selon les résultats, les sites diffusant ces fausses informations ont gagné en popularité aux États-Unis. En effet, environ 10 % des articles les plus consultés en décembre 2019 viennent de ce genre de sites. Or, il s’agit là d’une hausse de 20 % par rapport au mois précédent.

Selon NewsGuard, cette hausse soudaine est à mettre en lien avec la procédure d’impeachment lancée récemment contre le président Donald Trump. Ainsi, une partie des internautes – principalement les Républicains – ont davantage consulté les fake news. Ceux-ci tentent visiblement de se convaincre de ce qu’ils considèrent comme une injustice subie par l’actuel président des États-Unis.

« Nous pensons que cela se produit au moment où l’actualité politique devient tendue. À mesure que les choses se polarisent, il y a une incitation accrue pour les gens à créer de la désinformation et un intérêt croissant pour ces articles » a expliqué Steven Brill, co-directeur général de NewsGuard.

fausses informations
Il s’agirait d’un phénomène se produisant périodiquement principalement aux États-Unis.
Crédits : Mike MacKenzie / Flickr

Une année importante

Selon les meneurs de l’étude, il semble que ce phénomène soit propre aux États-Unis. En effet, les experts de NewsGuard ont également suivi l’actualité d’autres états tels que l’Allemagne, la France, l’Italie et le Royaume-Uni. Or, les sites diffusant des fake news y étaient bien moins consultés. Alors que les États-Unis entrent dans une année électorale cruciale, la tâche des journalistes sera difficile. Ceux-ci feront leur possible pour informer les citoyens mais que faire face aux internautes voulant délibérément s’abreuver de fausses informations ?

En décembre 2019, une étude se demandait déjà pourquoi les internautes partageaient autant les fake news. Ainsi, outre les “trolls” cherchant à créer des polémiques, il s’avère que l’effet entraînant des réseaux sociaux rend plus facile le partage des fake news.

Source

Articles liés :

FakeNews : Un robot-journaliste annonce un séisme et crée la panique !

Ils mettent au point un outil capable de détecter les montages vidéo de fake news

Il développe une application pour lutter contre les “fake news” sur le changement climatique !