in

Les États-Unis offrent 10 millions de dollars de récompense pour identifier les failles mettant en péril les élections présidentielles

Crédits : jnn1776 / Flickr

Le Département d’État des États-Unis offrira une forte récompense aux chercheurs identifiant les attaques capables de mettre en péril les prochaines élections présidentielles. Il s’agira de mettre en lumière les attaques envers les fonctionnaires électoraux, les infrastructures électorales, les machines de vote, mais également les candidats ainsi que leur personnel.

Ne pas revivre le chaos de 2016

Lors des élections présidentielles de 2016, la victoire de Donald Trump aux États-Unis a été sujette à polémique. En effet, des attaques cybernétiques de hackers russes envers le parti démocrate auraient favorisé la victoire de l’actuel président. Les pirates ont accédé au Comité national démocratique (DNC) et ont divulgué des informations durant la campagne afin de faire pencher l’opinion publique.

Le Département d’État a annoncé dans un communiqué publié le 5 août 2020 vouloir éviter qu’une telle mésaventure se produise à nouveau dans le cadre des prochaines élections du 3 novembre opposant Donald Trump à Joe Bidden. Dans la continuité du programme Rewards for Justice, des récompenses seront offertes à quiconque identifiera les auteurs d’attaques venues de l’étranger. Or, cette récompense représente un total de dix millions de dollars !

Cette récompense concernera les attaques contre les fonctionnaires électoraux, les infrastructures électorales américaines et les machines de vote. Citons également les attaques au niveau des candidats ainsi que leur personnel. Par ailleurs, cette même récompense sera valable pour toutes les élections à venir, au niveau fédéral, étatique ou local.

appel recompense cybersecurité etats-unis FR
Les conditions de la récompense ont fait l’objet d’une traduction dans plusieurs langues, dont le français, l’espagnol, le russe, l’arabe, le mandarin ou encore le coréen. – Crédits : Rewards for Justice

Une troisième récompense

L’objectif est donc de poursuivre les pirates informatiques travaillant pour des pays étrangers. Le Département d’État a évoqué la notion de “menace inhabituelle et extraordinaire” pour la sécurité nationale et la politique étrangère des États-Unis. Ceci prouve que l’ingérence étrangère de la Russie lors des élections de 2016 a été difficilement digérée outre-Atlantique.

Par ailleurs, il faut savoir que cette récompense est la troisième offerte par le programme Rewards for Justice. En avril 2020, le Département d’État avait déjà offert cinq millions de dollars. Cette récompense concernait des informations donnant la possibilité d’identifier et de capturer des pirates informatiques de Corée du Nord. En effet, ils avaient mené de nombreuses attaques à vocation pécuniaire ces dernières années.

Citons également la seconde récompense du programme, décernée en juillet 2020. Le Département d’État a offert deux millions de dollars pour des informations concernant deux hackers ukrainiens. Ceux-ci sont responsables d’une attaque de l’autorité des marchés financiers (SEC) des États-Unis en 2016.