in

Les employés peu attirants gagnent beaucoup plus que les autres

Crédits : Flickr

Une étude menée par un duo de chercheurs tend à faire tomber les préjugés, et estime que les employés jugés peu attirants physiquement gagneraient beaucoup plus que les employés ayant un physique considéré comme étant plus avantageux.

L’étude menée conjointement par Satoshi Kanazawa, psychologue professeur de management à la London School of Economics (Royaume-Uni) et Mary C. Still, professeure de marketing et de management à l’Université du Massachusetts (États-Unis), indique que les « moches » sont bien mieux payés que les « beaux ».

Comme l’explique l’étude parue le 16 février 2017 dans le Journal of Business and Psychology, le parcours de 20 000 Américains âgés entre 16 et 29 ans a été observé. Les chercheurs ont également eu un entretien avec ces volontaires afin de les classer suivant divers critères physiques, que l’on pourrait au passage contester étant donné que cela relève de la subjectivité propre à chacun. Cependant, d’autres critères pèsent dans la balance :

« Les travailleurs physiquement plus attrayants peuvent gagner plus, pas nécessairement parce qu’ils sont plus beaux, mais parce qu’ils sont en meilleure santé, plus intelligents, et ont de meilleurs traits de personnalité menant à des gains plus élevés, comme le fait d’être plus consciencieux, plus extraverti et moins névrosé », indiquent les chercheurs dans un communiqué.

Il est couramment dit que les personnes ayant un physique attrayant ont plus de chances d’obtenir un emploi ou d’être mieux payées. Cependant, l’étude suggère que jusqu’à l’âge de 29 ans, les personnes moins attirantes gagnent plus que les autres. Ainsi, ces recherches tendent à affirmer que la « prime à la beauté » ne serait qu’un mythe, rien de plus.

Par ailleurs, ces résultats sont tout de même surprenants, dans la mesure où la plupart des études menées sur le sujet ont démontré le contraire. Pour le sociologue français Jean-François Amadieu un gain de 8 % en salaire est possible grâce à un visage plus attrayant ou encore une hausse de 9 % dans le cas d’un poids (et donc d’une silhouette) idéal.

Sources : Business InsiderL’Essentiel