in

Les Émirats arabes unis viseront aussi la planète Mars cet été

Crédits : NASA / JPL-Caltech

Si tout se passe comme prévu, trois vaisseaux pourront être lancés vers la planète rouge dès cet été. Parmi eux figure Mars Hope, la première sonde interplanétaire du monde arabe.

Entre le 25 juillet et le 13 août prochain, une configuration orbitale particulière permettra de rejoindre Mars en un temps raisonnable. Et donc d’économiser beaucoup de carburant (et d’argent). C’est pourquoi de nombreuses agences visant la planète rouge comptent profiter de cette fenêtre de lancement pour lancer leur mission.

Parmi elles figure la mission Mars 2020 de la NASA, qui prévoit le déploiement d’un nouveau rover sur la planète rouge. Son principal objectif sera de rechercher des traces de vie passée. Nous savons que l’Administration spatiale nationale chinoise est également concernée avec sa mission Huoxing 1 dont le but sera d’étudier la géologie martienne, et notamment la distribution de la glace d’eau dans les sous-sols.

Une troisième mission, elle aussi pleine d’espoir

Mais les Émirats arabes unis sont également sur le coup avec la mission Mars Hope. Son objectif sera de se concentrer sur l’étude de l’atmosphère martienne.

Il sera notamment question d’évaluer les corrélations entre la météorologie actuelle et le climat passé de la planète ou encore d’étudier les changements atmosphérique au cours d’une journée et à travers les saisons. En outre, il est également prévu d’en apprendre davantage sur les échanges entre les couches inférieure et supérieure de l’atmosphère martienne, ainsi que sur son taux d’échappement (la planète perd environ 100 grammes de son atmosphère chaque seconde).

« Le projet Hope porte les espoirs et les ambitions de notre nation, et plus généralement les aspirations des peuples arabe et islamique pour un avenir meilleur », a déclaré dans un communiqué le cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, Premier ministre des Émirats arabes unis. « Nous cherchons à envoyer un message de paix et d’espoir au monde, et envisageons un avenir glorieux dans lequel les connaissances et l’expertise scientifique seront librement partagées entre les nations ».

mars sonde
Le vaisseau spatial Hope. Crédits : Bureau des médias du gouvernement de Dubaï

Le lancement de cette mission (pas de date précise encore) se fera à bord d’une fusée japonaise H-IIA depuis la base de Tanegashima. Il interviendra moins d’un an après une autre étape importante pour le pays : l’envoi, en septembre 2019, d’un premier cosmonaute émirati, Hazzaa Ali Almansoori, à bord d’une fusée russe Soyouz vers la Station spatiale internationale.

La mission Hope, comme les missions chinoises et américaines, devrait pouvoir atteindre Mars en huit mois environ. La sonde se placera ensuite sur une orbite haute elliptique, à environ 40 000 km d’altitude.

Source