in

Les écrans sont-ils réellement nocifs pour les enfants ?

Crédits : PxHere

Comme chacun sait, les écrans sont désormais partout ! Chaque foyer en a généralement plus de quatre. Or, chaque membre de la famille les utilise et les enfants n’y échappent pas. Logiquement, cela pose un problème en ce qui concerne leur santé.

Une question de santé publique

Une étude réalisée entre 2006 et 2015 par Santé Publique France estime que les enfants et adolescents de 6 à 17 ans passent en moyenne 4h11min devant un écran chaque jour. Or, ceci est préoccupant pour leur santé, comme l’explique certains médecins. Dans une récente émission de France Inter, l’orthophoniste Elsa Job-Pigeard a donné son avis sur la question.

Selon la spécialiste, beaucoup d’enfants passent la totalité de leur temps libre devant un écran. L’intéressée fait ainsi souvent face à des retards de langage ainsi qu’à des troubles de l’interaction et de la communication. Selon elle, il s’agit désormais d’une question de santé publique.

enfant écran
Crédits : NadineDoerle / Pixabay

Une atteinte au développement de l’enfant

Pour la pédiatre Sylvie Dieu Osika, il ne faut pas bannir les tablettes et autres smartphones mais apprendre à vivre avec. Les recommandations s’adressent évidemment aux parents. Le but est d’éviter de donner à l’enfant un écran dès le matin. Cela concerne également les temps de repas et le soir avant de se coucher. La spécialiste estime qu’en dessous de l’âge de 6 ans, utiliser une tablette n’a absolument aucun intérêt.

Sylvie Dieu Osika rencontre souvent des enfants de deux ans qui ne disent presque aucun mot. D’autres cas fréquents concernent des adolescents ayant d’importants troubles du sommeil. Un temps trop long passé devant un écran au quotidien est donc néfaste pour le développement. Toutefois, les effets sont réversibles si temps d’exposition est considérablement réduit.

D’autres études en parlent

En 2018, le psychiatre français Boris Cyrulnik estimait déjà que les tablettes pour les enfants de moins de 3 ans devaient être bannies. L’intéressé avait déclaré que les écrans étaient mauvais pour le développement cérébral et l’empathie des enfants. Boris Cyrulnik a notamment évoqué une addiction hypnotisant les enfants, ce qui altère leur développement cérébral.

En 2019, le médecin britannique Rangan Chatterjee évoquait un lien entre l’augmentation des troubles de santé mentale et d’anxiété chez les jeunes avec le temps passé sur les écrans. Lui aussi préconise de réduire le temps quotidien passé sur les écrans. Toutefois, cette mesure doit s’accompagner d’une optimisation de l’alimentation et du sommeil et la pratique d’activités physiques et/ou ludiques.

Articles liés :

Pas d’écran pour les enfants de moins de 2 ans, conseille l’OMS

Le cerveau des enfants modifié par l’exposition aux écrans ?

On en est là, il invente un porte-biberon pour smartphone… !