in

Les dinosaures à bec de canard étaient-ils gris comme des éléphants ?

Crédits : Fabbri et al., Paléontologie

De quelles couleurs étaient les dinosaures ? L’analyse des tissus de peau d’un hadrosaure suggère que ces animaux avaient la peau grise comme les éléphants modernes.

On nous dépeint souvent les dinosaures avec des peaux très foncées. Néanmoins, le fait est que si nous pouvons nous projeter du point de vue morphologique, nous ne savons pas exactement de quelles couleurs étaient les dinosaures. Étaient-ils effectivement très sombres ou au contraire de couleur claire ? Arboraient-ils de vives couleurs ?

Difficile à dire dans la mesure où la majorité des spécimens retrouvés ne sont connus que par leurs os. Le meilleur moyen de pouvoir étudier la question serait de tomber des tissus de peau conservés. Certains ont été retrouvés, mais les molécules de pigments ont été généralement détruites lors du processus de fossilisation.

Un hadrosaure étonnamment bien conservé

Récemment, les paléontologues Matteo Fabbri et Jasmina Wiemann, de l’Université de Yale dans le Connecticut, ont eu l’occasion d’étudier un spécimen d’hadrosaure dont quelques tissus de peau avaient été conservés. Ces herbivores, aussi appelés “dinosaures à bec de canard”, étaient très répandus à la fin du Crétacé, évoluant à travers l’Europe, l’Asie, l’Amérique et l’Antarctique.

En examinant ces couches de peau, ils ont alors fait plusieurs découvertes. D’une part, il est ressorti que les tissus de ce dinosaure étaient très minces pour un si gros animal. Elle était d’ailleurs étonnamment similaire à celle des oiseaux, même si ces dinosaures n’étaient pas étroitement liés à eux.

Ce constat dénote un peu avec les découvertes précédentes. La majorité des tissus de peau retrouvés chez les dinosaures appartiennent en effet à des hadrosaures. Pour expliquer ce constat, on avait alors suggéré que ces animaux avaient une peau plus épaisse que les autres dinosaures. Il est donc étonnant de constater que ce spécimen avait une épaisseur de peau plus fine.

Des dinosaures à la peau grise ?

Les chercheurs ont également insolé de faibles concentrations d’eumélanine qui est le type le plus répandu de mélanine tégumentaire. Sur la base de leurs analyses, ils estiment aujourd’hui que si ce pigment était le seul que possédait cet hadrosaure, alors celui-ci avait très probablement la peau grise à l’instar des rhinocéros ou des éléphants modernes.

Il n’y a cependant rien de sûr. Il se pourrait effectivement que la peau de cet animal ait jadis présenté d’autres pigments qui ont été détruits lors du processus de fossilisation.

Nous pouvons en revanche exclure le brun ou le rougeâtre, car ces pigments contiennent du soufre et il n’y avait pas de soufre dans les granules contenant des pigments dans la peau de ce dinosaure. Néanmoins, d’autres couleurs comme le vert, l’orange, le bleu ou le jaune ne peuvent pas être exclues“, expliquent les chercheurs.

dinosaures mammifères
Des petits mammifères se précipitant aux pieds de dinosaures à bec de canard et d’autres dinosaures plus gros dans les forêts polaires de l’Alaska, il y a 69 millions d’années. Crédits : Havens

Notons enfin que les tissus de peau analysés dans cette étude recouvraient autrefois le flanc de l’animal. Les chercheurs tiennent toutefois à rappeler que certains spécimens présentaient à leur époque des ornements sur le haut du crâne qui jouaient probablement un rôle au cours des parades amoureuses. Et il est donc très possible que ces structures aient été plus colorées que le reste du corps.

Articles liés :

Des restes de bébés dinosaures retrouvés en Australie

L’extinction des dinosaures a commencé bien avant l’impact de l’astéroïde

Certains dinosaures avaient des problèmes de “poux”