in ,

Les criminels modifient-ils réellement leur ADN à l’aide de kits vendu sur le Web ?

Crédits : iStock

Un quotidien britannique a récemment déclaré que des criminels pourraient manipuler leur propre ADN pour éviter leur détection par les bases de données de la police. Or cela est totalement faux, et voici pourquoi.

Dans un article paru le 6 mai 2018, le journal britannique The Daily Mail a évoqué la disponibilité d’un « kit génétique » permettant à des criminels de modifier leur ADN afin d’échapper à la police. Info ou Intox ? Intox, bien qu’en réalité, le kit existe bel et bien et s’appuie sur la technologie CRISPR-Cas9.

Faisant grand bruit dans les médias ces quelques dernières années, le CRISPR-Cas9 est également appelé « ciseaux génétiques ». Il promet une précision et une rapidité inédites en ce qui concerne les modifications génétiques. Le but est à terme de soigner certaines maladies en corrigeant des gènes présentant un problème.

Cependant, alors que les expériences se multiplient dans le cadre de différents programmes de recherche, les ciseaux génétiques sont encore loin d’être prêts. Il subsiste encore quelques obstacles imprévus et les taux d’erreur sont encore trop élevés.

Dans ce cas, comment croire qu’un simple kit génétique vendu sur Internet pour moins de 200 dollars pourrait faire le travail ? Par ailleurs, les ventes de ces kits ne sont pas censées tromper leur monde, puisqu’il est clairement question d’appareils servant à « jouer avec les gènes de bactéries » !

Par ailleurs, même dans le cas où un gène puisse être modifié de la sorte, il en faudrait un peu plus pour tromper les tests ADN pratiqués par la police, que ces derniers soient sanguins, salivaires ou reposent sur les microsatellites – à savoir la répétition perpétuelle de mêmes motifs de séquences d’ADN. Si de telles modifications à l’aide de kits peuvent effectivement apparaître un jour, il faut tout de même savoir que ce n’est absolument pas du tout le cas en ce moment !

Source