in

Les cigarettes électroniques entraîneraient des problèmes respiratoires

Crédits : Flickr/Vaping360

Près d’une centaine de personnes ont récemment été hospitalisées aux États-Unis pour de graves problèmes respiratoires. Les autorités sanitaires soupçonnent des intoxications dues aux cigarettes électroniques.

Les cigarettes électroniques sont souvent considérées comme plus saines que les véritables cigarettes, mais est-ce vraiment le cas ? Il y a quelques jours, les médias américains relayaient des rapports inquiétants révélant plusieurs hospitalisations dans 14 États. Principalement dans le Minnesota, le Wisconsin et l’Illinois. Près d’une centaine de personnes – dont une majorité d’adolescents – auraient en effet été prises en charge pour de graves problèmes pulmonaires, susceptibles d’avoir été causés par l’usage de cigarettes électroniques. Les autorités sanitaires américaines mènent actuellement l’enquête.

Parmi les symptômes observés : essoufflement, toux, fatigue, douleurs thoraciques, difficultés respiratoires, ou diarrhée. Tous ces symptômes se seraient progressivement aggravés juste avant leur arrivée à l’hôpital. La piste de la maladie infectieuse a déjà été écartée, apprend-on également. Des recherches sont actuellement en cours pour tenter d’identifier la véritable cause (cigarette électronique ou non) de ces problèmes pulmonaires. Mais les chercheurs ont néanmoins de sérieux doutes.

« Tous les patients ont rapporté avoir vapoté avant leur hospitalisation, peut-on lire dans un communiqué. Les effets à court et à long terme du vapotage font encore l’objet de recherches, mais ces récentes admissions ont montré qu’il pourrait y avoir des conséquences immédiates pour la santé », ajoute le docteur Ngozi Ezike, directeur du Département de la santé publique de l’Illinois. Si la cigarette électronique – de plus en plus consommée – semble effectivement efficace pour lutter contre le tabac, ses effets à long terme ne seraient pas sans dangers. Et restent donc, encore aujourd’hui, très surveillés.

cigarettes électroniques
Crédits : Wikimedia Commons/Lindsay Fox

Des études inquiétantes

Une étude a par exemple récemment établi un lien entre l’usage de la cigarette électronique et un risque accru de problèmes de cœur. Plusieurs cigarettes électroniques populaires vendues aux États-Unis auraient également été testées positives à certaines toxines bactériennes et fongiques. Il y a quelques semaines, par ailleurs, on apprenait que les arômes concentrés dans les liquides de cigarettes électroniques pouvaient endommager les cellules des vaisseaux sanguins. Et potentiellement augmenter le risque de maladies cardiovasculaires.

La Société européenne de pneumologie, au regard de ces études, a publié il y a quelques jours une déclaration notant que les cigarettes électroniques ne devraient pas être largement recommandées dans les stratégies de sevrage tabagique. Du moins pas pour le moment. « Jusqu’à ce que nous en sachions plus sur les effets à long terme de leur utilisation sur la santé humaine, il est irresponsable de recommander leur utilisation dans les stratégies de lutte antitabac à l’échelle de la population », avait jugé Tobias Welte, président de l’association.

Articles liés :

San Francisco veut interdire les ventes de cigarettes électroniques

Les mégots de cigarettes nuisent au développement des plantes

Cancer : boire une bouteille de vin par semaine équivaut à fumer jusqu’à 10 cigarettes