in

Les boissons trop chaudes sont dangereuses, voici la température à ne pas dépasser

Crédits : Pixabay

Les boissons trop chaudes (thé et café, par exemple) augmentent les risques de cancer de l’œsophage. Une récente étude, signée de l’Union for International Cancer Control, nous dit quelle température ne pas dépasser.

Vous êtes habitués à boire un ou plusieurs thés ou cafés au cours de votre longue journée ? Vous aimez vos boissons bien chaudes, presque brûlantes ? Il serait préférable d’éviter. Ou au moins d’attendre que ça refroidisse un peu. Une boisson trop chaude favorise en effet les risques de développer un cancer de l’œsophage, outre le fait de vous brûler la langue et le palais. Une question se pose alors : quelle est la température idéale permettant de siffler votre café ou votre thé sans risques ?

60 degrés Celsius, pas plus

Déterminer la température idéale n’est pas forcément pratique. Chaque personne dispose en effet de son propre degré de résistance. Ce qui est trop chaud pour les uns peut être jugé suffisamment tiède par les autres. Une équipe de chercheurs s’est tout de même attelée à la tâche pour tenter de déterminer, de manière objective, la température limite d’une boisson chaude. Il ressort de cette étude que la température de votre thé ou café ne devrait pas dépasser les 60 degrés Celsius. Au-delà, vous maximisez vos chances de développer un cancer de l’œsophage.

Pour cette étude, les chercheurs ont mené leur enquête dans la province du Golestan, au nord-est de l’Iran. Le pays est en effet connu pour sa culture (et sa consommation) de thé. Le fait que les habitants ne consomment généralement ni tabac ni alcool a également permis d’écarter avec une quasi certitude les autres facteurs ayant potentiellement une incidence sur le risque de développer un cancer de l’œsophage.

Après une enquête menée auprès de plusieurs milliers de personnes, il est ressorti que celles et ceux qui boivent environ 700 millilitres de thé (environ deux tasses) chauffés à plus de 60 degrés Celsius avaient presque doublé leur risque de développer un cancer de l’œsophage par rapport aux autres. Autrement dit celles et ceux qui buvaient du thé moins chaud.

Le lien entre la chaleur de notre boisson et les risques de cancer sont encore à l’étude, mais les chercheurs soupçonnent que les dommages causés par le blanchiment des cellules de notre gorge pourraient favoriser le développement de la maladie.

thé
Une bonne tasse de thé, à moins de 60 degrés Celsius, de préférence. Crédits : Pixabay

Les vertus anti-cancer du thé

Il faut bien sûr mettre ces résultats en perspective. Nous savons en effet que le thé – vert principalement – est consommé par de nombreux patients atteints de cancer pour son renforcement des défenses naturelles. Nous savons également que le thé vert peut ralentir la progression de la maladie (leucémies lymphatiques chroniques, cancers du sein, de la peau ou de la prostate). Ce qui est simplement conseillé ici, c’est de ne pas le boire trop chaud.

Et si vous n’avez pas de thermomètre sous la main, dites-vous que vous commencez à ressentir une gêne à partir de 50 degrés Celsius. Si vous éprouvez le besoin de bien souffler sur votre boisson pour pouvoir commencer à la boire, c’est donc probablement le signe qu’il faut être un peu plus patient·e.

Source

Articles liés :

60 % des variétés de café font face à un risque d’extinction

Le café en capsules est-il dangereux pour notre santé ?

Comment éviter de renverser son café en marchant ?