in

Les astronomes ont découvert 8 nouvelles exoplanètes

Crédits : iStock

Une équipe d’astronomes européens déclare avoir fait la découverte de huit nouvelles exoplanètes – des Jupiter chauds – dans le cadre de projet WASP. Les géantes gazeuses nouvellement découvertes ont de courtes périodes orbitales et des masses allant de 0,42 à 5,2 masses de Jupiter.

Le carnet d’adresses cosmique se remplit une fois de plus. La découverte a été faite dans le cadre du projet SuperWasp, qui s’appuie sur deux instruments installés sur les sites de deux observatoires : l’Observatoire du Roque de los Muchachos aux Canaries et l’Observatoire astronomique sud-africain. C’est une équipe de chercheurs dirigée par Coel Hellier de l’Université Keele au Royaume-Uni, qui a identifié des signaux de transit dans les courbes de lumière de huit mondes extrasolaires. La nature planétaire de ces signaux a ensuite été confirmée par des observations de suivi effectuées au Chili.

Tous ces nouveaux mondes extraterrestres ont été classés comme des « Jupiter chauds », similaires en composition à la plus grande planète du système solaire – Jupiter donc – mais avec des périodes orbitales de moins de 10 jours. De telles exoplanètes ont des températures de surface élevées, car elles orbitent très près de leurs étoiles parentales. WASP-162b est la planète la plus massive parmi les huit avec une masse d’environ 5,2 masses de Jupiter. De la même taille que cette dernière, elle orbite autour de son étoile parente tous les 9,62 jours à une distance d’environ 0,09 UA (unité astronomique) de l’hôte. Rappelons qu’une UA équivaut à la distance Terre-Soleil, soit environ 150 millions de km. Sa température de surface est de 910 K (kelvin). Âgée d’environ 1 milliard d’années, son étoile est semblable en taille et en masse à notre Soleil.

De son côté, WASP-168b est la planète la moins massive répertoriée dans le document. Cependant, bien qu’elle ait une masse d’environ 0,42 masse de Jupiter, son rayon est 50 % plus grand que celui de cette même planète. Étant donné que cette exoplanète s’est avérée plus grande qu’elle ne devrait l’être, les chercheurs la décrivent comme un « Jupiter chaud » gonflé. WASP-168b cerne une étoile – environ 10 % plus grande et plus massive que le Soleil – tous les 4,15 jours à une distance de 0,05 UA. La planète présente une température de 1 340 K.

Les auteurs du document soulignent par ailleurs qu’en ce qui concerne la caractérisation atmosphérique, la plus prometteuse des nouvelles planètes est WASP-172b. Un « Jupiter chaud » de faible masse (0,47 masse de Jupiter, pour 1,57 rayon de Jupiter) en orbite autour d’une étoile relativement brillante tous les 5,47 jours, et située à environ 0,07 UA de son hôte. Les cinq exoplanètes restantes, désignées WASP-144b, WASP-145Ab, WASP-158b, WASP-159b et WASP-173Ab ont des masses allant de 0,44 à 3,7 Jupiter et des rayons entre 0,85 et 1,4 Jupiter.

Vous retrouverez tous les détails de cette étude sur le site arxiv.org.

Source