in

Les 10 catastrophes naturelles les plus meurtrières de l’Histoire connue

Crédits : NOAA - National Oceanic and Atmospheric Administration

L’histoire de notre planète a toujours été faite d’événements naturels qui ont changé le cours des choses. Nombreuses ont été les catastrophes qui, au cours des siècles, ont dévasté l’humanité. Mais difficile d’établir des bilans chiffrés de catastrophes ayant eu lieu il y a quelques siècles, voire millénaires.

Ici, intéressons-nous aux catastrophes naturelles qui ont été les plus meurtrières au cours de l’Histoire connue, c’est-à-dire celles qui permettent d’établir un bilan précis et chiffré des victimes de ces événements. Ces 10 catastrophes naturelles concernent la plupart du temps des inondations ou séismes, et ont eu lieu au Moyen ou à l’Extrême-Orient.

10. Alep en Syrie, tremblement de terre 

C’est dans la ville d’Alep, plus grande ville de Syrie, qu’un tremblement de terre a eu lieu le 11 octobre 1138. Sur la base des données géologiques, les estimations modernes estiment que ce tremblement de terre était d’une magnitude de 8,5, et des documents historiques suggèrent que 230 000 personnes y ont perdu la vie. Située au nord du pays, Alep fait partie d’un système de failles, puisqu’elle repose sur la frontière entre la plaque géologique arabique et la plaque africaine.

9. Océan Indien, Tsunami

Le 26 décembre 2004, un tremblement de terre sous-marin d’une magnitude de 9,3, dont l’épicentre se situait au large de la côte ouest de Sumatra, en Indonésie, a provoqué un terrible tsunami qui a frappé les côtes de plusieurs pays d’Asie du Sud et du Sud-Est. Le bilan est d’environ 230 000 personnes tuées.

8. Haiyuan en Chine, tremblement de terre

Le 16 décembre 1920, un tremblement de terre (aussi connu comme celui de Gansu) d’une magnitude de 8,5 a frappé le comté de Haiyuan en Chine. Le séisme a eu raison de la vie de 235 502 personnes.

7. Tangshan en Chine, tremblement de terre

Située dans la province du Hebei dans l’est de la Chine, Tangshan est une ville industrielle qui a connu, le 28 juillet 1976, un terrible séisme d’une magnitude de 8 qui a coûté la vie à 242 419 personnes, et fait 164 581 blessés.

6. Antioche en Syrie Romaine, tremblement de terre

Aujourd’hui turque, la ville d’Antioche fut autrefois une ville de la province de Syrie sous l’Empire Romain. En l’an 115, le 13 décembre selon les estimations, un séisme d’une magnitude de 7,5 a frappé. Selon les écrits historiques, 260 000 personnes sont mortes durant ce tremblement de terre. Antioche se trouve à proximité du point triple commun aux plaques arabique, africaine et anatolienne.

5. Inde, cyclone

Le 25 novembre 1839, un cyclone a frappé le village portuaire de Coringa, situé dans l’Andhra Pradesh, en Inde. Des vagues d’environ 13 mètres de haut ont détruit une grande partie de la ville, et le nombre de morts est estimé à 300 000.

4. Le cyclone de Bhola

Tout simplement le cyclone le plus meurtrier de l’histoire écrite, en plus d’être parmi les catastrophes naturelles les plus importantes des temps modernes. Les 12 et 13 novembre 1970, il s’est abattu sur le Bangladesh, alors Pakistan oriental, et l’État du Bengale-Occidental en Inde, coûtant la vie à environ 500 000 personnes.

3. Shaanxi en Chine, tremblement de terre

C’est dans la matinée 23 janvier 1556, à Shaanxi en Chine, qu’a eu lieu le séisme le plus meurtrier de l’histoire de l’humanité, enlevant plus de 830 000 vies. Les évaluations modernes donnent à ce tremblement de terre une magnitude approximative de 8 sur l’échelle de Richter.

2. Le Fleuve Jaune en Chine, inondations

Le Fleuve Jaune est le deuxième plus long fleuve de Chine après le Yangzi Jiang. En septembre 1887, ses flots sont sortis de leur lit pour une inondation désastreuse et terriblement meurtrière, dévastant 11 grandes villes chinoises et des centaines de villages, et faisant environ 1 million de morts.

1. Chine centrale, inondations

En juillet et août 1931, la Chine centrale a vécu la pire catastrophe naturelle de l’Histoire moderne, avec des inondations causées par une crue exceptionnelle des fleuves Yangzi Jiang (plus long de Chine), du fleuve Jaune (deuxième plus long de Chine), ainsi que de la rivière Huai He. Entre les noyades, les épidémies et la famine qui en ont résulté, environ 3,7 millions de personnes sont mortes.