in ,

L’équipe derrière la première image d’un trou noir récompensée

La toute première photo d'un trou noir. Crédits : eventhorizontelescope.org

Les 347 chercheurs impliqués dans l’obtention de la toute première image d’un trou noir viennent de remporter le Breakthrough Prize, en physique fondamentale. L’équivalent des « Oscars » pour la science.

Depuis maintenant huit ans, les Breakthrough Prizes récompensent les meilleurs chercheurs de la planète. Cette année, le grand prix de physique fondamentale a été remporté par l’ensemble de la collaboration Event Horizon Telescope. Elle a été à l’origine de la toute première photo d’un trou noir. Publiée en avril dernier, cette incroyable photo récompense des années de recherches, et permet aujourd’hui d’ouvrir une fenêtre nouvelle sur la science. En plus de la reconnaissance de leur pairs (et de la nôtre), tous devront également se partager les trois millions de dollars à la clé – accessoirement. Une cérémonie officielle sera tenue le 3 novembre prochain au centre de recherche NASA Ames à Mountain View, en Californie.

Une véritable révolution

C’est une récompense méritée. Initiée par le docteur Shep Doelman, du Centre d’astrophysique Harvard-Smithsonian, cette aventure impliquait de simuler un télescope géant, de la taille de la Terre, combinant la sensibilité de huit radiotélescopes disséminés autour du monde. Cette incroyable technique aura finalement permis une résolution sans précédent, nous autorisant de « voir » pour la première fois un trou noir. Du moins, son ombre portée. Confirmant au passage toutes les prédictions théoriques. Rappelons que cet objet, situé à 55 millions d’années-lumière, est 6,5 milliards de fois plus massif que le Soleil.

« Pendant de nombreuses années, je disais aux gens que nous allions créer une image d’un trou noir. Et tous me répondaient : “Eh bien, nous le croirons quand nous le verrons”, a déclaré Shep Doelman. Mais lorsque vous apportez des preuves irréfutables, lorsque vous réalisez une percée de ce type, vous avez alors la satisfaction de réellement donner naissance à un nouveau domaine. Nous sommes maintenant dans une ère d’imagerie de précision des trous noirs. Nous pouvons approcher l’horizon des événements et cartographier l’espace-temps pour la première fois ».

trou noir
Un ogre cosmique à 55 millions d’années-lumière. Crédits : Randall Munroe/ XKCD

Les autres lauréats

D’autres chercheurs ont également été récompensés. Alex Eskin et Maryam Mirzakhani, d’une part, sont les lauréats du prix Mathématiques pour leurs travaux sur le théorème de la baguette magique. David Julius a été récompensé de son côté pour ses travaux sur la douleur, ouvrant la voie au développement d’analgésiques non opioïdes. Un prix a également été remis au généticien Jeffrey M. Friedman, pour sa découverte de l’hormone leptine, qui transforme notre compréhension de l’obésité.

Les chercheurs F. Ulrich Hartl et Arthur L. Horwich ont eux été récompensés pour leurs travaux sur les chaperons moléculaires, qui facilitent le repliement des protéines. Ainsi que Virginia Man-Yee Lee, pour ses travaux sur la protéine TDP43, et son implication dans plusieurs troubles neurodégénératifs. Enfin, un prix spécial de physique fondamentale a également été accordé à Sergio Ferrara, Daniel Freedman et Peter van Nieuwenhuizen pour l’invention de la supergravité.

Articles liés :

Ils ont repéré un trou noir dévorant une étoile à neutrons

Le trou noir supermassif de la Voie lactée s’est soudainement « éclairé »

Découverte d’un trou noir 40 milliards de fois plus lourd que le soleil