in

L’émouvant sauvetage d’une orque échouée sur des rochers

Crédits : forwhales.org

Alors qu’elle était en pleine séance de chasse aux phoques, mercredi 15 juillet dernier, une orque s’est retrouvée prise au piège par la marée descendante, échouée sur des rochers en Colombie-Britannique au Canada. Son sauvetage aura duré huit heures.

Ce sont des passants bénévoles ainsi qu’une équipe de sauveteurs qui sont à l’honneur au Canada, après avoir contribué au sauvetage difficile d’une orque échouée sur des rochers et prise au piège par la marée redescendue, alors qu’elle tentait d’y chasser le phoque. La scène s’est déroulée à Hartley Bay, en Colombie-Britannique au Canada.

Durant huit heures, ces sauveteurs sont parvenus à maintenir le cétacé en vie et au frais avec des couvertures, des draps mouillés et des seaux d’eau. « Nous avons tout de suite remarqué que la peau de la baleine était déjà très sèche, donc avec l’avis du MPO (Ministère de la Pêche et des Océans), nous avons utilisé beaucoup de couvertures et de serviettes et nous avons commencé à verser de l’eau salée sur les serviettes qui couvraient la baleine, juste pour garder sa peau fraîche et réduire le niveau de stress de l’orque » a déclaré Hermann Meuter, cofondateur du Cetacean Lab.

Au fil des heures qui passaient, de plus en plus de personnes venaient aider à maintenir l’orque humide. Cela faisait déjà trois heures que les sauveteurs s’y attelaient, et c’est là que la marée à commencer à remonter, une remontée qui aura duré plus de trois nouvelles heures. « On pouvait l’entendre pleurer très souvent, ça nous brisait le cœur. Puis l’eau est remontée et ce sont des cris de joie qui l’ont accompagnée lorsqu’elle a réussi à se libérer des rochers. Ça lui a pris environ 45 minutes pour se dégager, une fois que l’eau était revenue, nous avons pris nos distances », poursuit Hermann Meuter.

Une fois le cétacé à l’eau et grâce à un hydrophone, l’équipe de sauveteurs a pu entendre l’orque pousser des cris qui recevaient une réponse. Probablement sa famille qui appelait au loin. « Il y avait une communication instantanée, ce qui est très important. Elle a pris quelques plongeons peu profonds et puis un grand plongeon, donc nous sommes à peu près sûrs qu’elle a été réunie avec sa famille assez rapidement. Un grand merci encore une fois à cette communauté incroyable qui vient si rapidement pour protéger ce qui est sacré » a déclaré le Cetacean Lab.

Source : globalnews

– Crédits photo : forwhales.org