in

L’écureuil, maître dans l’art de la gestion de stock ?

Crédits : Pixabay

Selon une étude américaine, ce petit animal organise ses réserves alimentaires par catégories d’aliments, comme nous le faisons chez nous pour notre frigidaire et autres placards.

Les écureuils sont des animaux adeptes des fruits à coque tels que les amandes, les noix, les noisettes et autres oléagineux. Ils sont particulièrement connus pour leur capacité, pour ne pas dire leur acharnement, à faire des provisions afin de passer l’hiver sans soucis d’approvisionnement.

Mikel Delgado et Lucia Jacobs du département de psychologie de l’Université de Californie à Berkeley (États-Unis) ont étudié le comportement de l’écureuil fauve (Sciurus niger), une espèce très commune en Amérique du Nord. Durant deux ans, le duo de scientifiques a proposé différentes provisions à un éventail de 45 écureuils. Les provisions leur furent données soit triées par variétés (ex : 4 ou 5 noix), soit mélangées (ex : 1 noisette, 1 amande, 1 noix…).

Il faut savoir que les écureuils peuvent stocker chaque année près de 10 000 fruits à coques et autres ! Les résultats publiés dans la revue Royal Society Open Science le 10 août 2017 (PDF en anglais/6 pages) démontrent que ces animaux s’attellent à trier soigneusement leurs provisions en fonction de la variété et en les disposant dans différentes cachettes, sans doute pour mieux s’y retrouver. Cela n’est pas un hasard lorsque l’on considère un tel nombre de denrées.

Crédits : PIXNIO

« On sait que les rats, les singes, ou encore les pigeons utilisent cette technique du “chunking”, mais c’est la première fois qu’on l’observe chez une espèce qui disperse sa nourriture dans des cachettes. L’idée, c’est qu’en utilisant cette méthode, l’écureuil diminue la quantité d’information dont il doit se rappeler et ça lui permet de mieux la mémoriser » , explique Mikel Delgado.

Sans aucun doute, l’écureuil est un expert de la gestion de stock et sa capacité d’organisation est sans doute une des plus performantes du genre animal !

Sources : Phys.org – Science & Vie