in

L’éclipse totale (et un ouragan) observés hier depuis l’espace

Crédits : Capture d'écran/Twitter

Le nord du Chili a été ce mardi le témoin d’une éclipse totale de Soleil, également visible en Argentine et dans une grande partie du Pacifique. Un phénomène exceptionnel dont les effets sur notre planète ont été capturés depuis l’espace.

Cette éclipse totale, tout le monde n’a pas pu en profiter. Le phénomène a commencé à 13h01, heure locale, dans l’océan Pacifique. La bande d’obscurité, large de plus de 150 km, s’est alors peu à peu décalée vers les côtes nord du Chili pour les atteindre à 16h38. Avant de traverser le centre de l’Argentine et finir dans l’océan Atlantique. Les chercheurs ont alors enregistré plus de deux minutes d’obscurité totale en plein jour. Un spectacle exceptionnel depuis la Terre, mais également depuis l’espace. Le satellite NEXLAB par exemple, du Collège de DuPage, n’en a pas perdu une miette. La météorologue Dakota Smith nous propose même un timelapse de l’événement.

 

Un ouragan sur les images

Comme vous pouvez le voir ci-dessus, un gigantesque ouragan se préparait dans l’océan Pacifique oriental au moment même où l’éclipse solaire traversait l’Argentine et le Chili. L’événement de catégorie 4 (ouragan Barbara) s’est dans un premier temps placé au nord de l’équateur, à l’ouest du Mexique, avec des vents allant jusqu’à 210 km/h. Il devrait normalement poursuivre sa route en direction du sud-ouest et se rapprocher d’Hawaii dans quelques jours. Fort heureusement pour les populations locales, la tempête aura entre-temps baissé en intensité.

Le National Weather Service a également tweeté une vidéo filmée par des satellites météorologiques et des satellites géostationnaires opérationnels de la NOAA. L’Amérique centrale est ici délimitée en jaune.

Partageons également cette incroyable photo prise depuis l’Observatoire de La Silla, au Chili. C’est notamment ici que se trouve l’un des chasseurs d’exoplanètes les plus performants au monde : le spectrographe HARPS. Pour l’occasion, l’ESO, en collaboration avec le gouvernement chilien, a organisé une campagne de sensibilisation permettant à de nombreuses personnes de profiter de l’expérience depuis ses installations. 1000 visiteurs ont ainsi eu accès au site, la plupart originaires de La Serena, La Higuera et Coquimbo, les districts voisins de l’Observatoire.

Crédits : ESO / R. Lucchesi

Si les Chiliens et les Argentins ont été gâtés cette année, ils auront également beaucoup de chance l’année prochaine. Une autre éclipse totale du Soleil pourra en effet être observée dans cette région du monde le 14 décembre 2020.

Source

Articles liés :

Voici à quoi ressemble une éclipse solaire vue depuis la planète Mars

Les abeilles se “taisent” pendant les éclipses totales de Soleil

Des milliers de saumons d’élevage ont-ils profité de l’éclipse solaire pour s’évader ?

Notez cet article