in

Le volcan indonésien Anak Krakatoa a perdu les deux tiers de sa hauteur depuis l’éruption

Éruption de l'Anak Krakatoa, en Indonésie. Crédits : Wikipédia

Le volcan indonésien, qui a provoqué un tsunami qui a tué plus de 400 personnes la semaine dernière, a perdu plus des deux tiers de sa hauteur suite à l’éruption, révèlent de nouvelles analyses satellites.

Une partie du cratère d’Anak Krakatoa s’est il y a quelques jours effondrée après une éruption, glissant dans l’océan et provoquant un tsunami meurtrier. Une récente étude signée de l’agence de volcanologie indonésienne révèle aujourd’hui que suite à cet événement, le volcan aurait perdu plus des deux tiers de sa hauteur. Celui qui culminait il y a quelques semaines à 338 mètres de hauteur ne pointe aujourd’hui qu’à 110 mètres. Le volcan aurait en effet perdu entre 150 et 180 millions de mètres cubes de matériaux, estiment les chercheurs.

« L’Anak Krakatoa est maintenant bien plus petit. Vous pouvez habituellement observer son sommet depuis un poste d’observation. Maintenant, c’est impossible », a déclaré Wawan Irawan, responsable de l’agence.

volcan
Le volcan indonésien Anak Krakatoa émet un petit panache de vapeur le 7 juillet 2009. La couleur claire du panache suggère qu’il est principalement constitué de vapeur. Anak Krakatoa connaît par ailleurs de fréquentes éruptions depuis 1927. Crédits : NASA

426 morts, et des milliers de blessés

Nous rappelons que – selon les autorités locales -, au moins 426 personnes ont péri suite au passage du tsunami le 22 décembre dernier. On dénombre également 7 202 personnes blessées et près de 1 300 maisons détruites sur les côtes de l’ouest de l’île de Java et du sud de Sumatra. En l’honneur des victimes, des milliers de musulmans indonésiens se sont rassemblés ce samedi dans la région de Pandeglang – durement touchée par la catastrophe – pour une prière collective.

« Mes prières vont aux victimes pour qu’elles obtiennent de l’aide et s’arment de patience, a récemment communiqué Dian Rosdiana, également de l’agence de volcanologie indonésienne. Je prie aussi pour que le gouvernement nous aide immédiatement dans la reconstruction, nous fournisse des vêtements et de la nourriture, ou pour le moins, qu’il nous manifeste un soutien moral ».

L’Indonésie, qui se positionne sur la ceinture de feu du Pacifique (région à forte densité de volcans positionnés près des failles tectoniques), est malheureusement habituée à ce genre de catastrophes. En témoigne l’éruption du Krakatoa, survenue en 1883, qui avait entraîné la mort de plus de 36 000 personnes dans l’archipel. C’est l’éruption volcanique la plus meurtrière de l’histoire après celle du Tambora, également en Indonésie, en 1815. 92 000 personnes avaient péri à l’époque.

Source

Articles liés :

Pourquoi certains gorilles grimpent-ils tout en haut des volcans ?

Sur Cérès, des volcans crachent de la glace depuis des millions d’années

Qui des volcans ou des Hommes ont tué les “Hobbits” ?