in

Le volcan découvert sous Mayotte représente-t-il un danger ?

Crédit : Pixabay

Depuis un an, l’archipel de Mayotte est secoué par des tremblements de terre réguliers, à raison de cinq par jours en moyenne. Une mission scientifique a déterminé la nature du problème, à savoir la naissance d’un volcan sous-marin à 3 500 m de profondeur ! Faut-il s’en inquiéter ?

La découverte du volcan

La formation (ou la mort) d’un volcan représente une découverte très rare pour le monde scientifique. Or, c’est justement ce qu’il s’est produit à une cinquantaine de kilomètres des côtes de l’archipel de Mayotte, un petit bout de France situé dans l’océan Indien. Entre mai 2018 et juin 2019, 1 931 séismes supérieurs à 3,5 sur l’échelle de Richter ont été détectés par le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM). Il est également question de 539 séismes supérieurs à 4 et 32 supérieurs à 5.

Comme l’explique France Info dans un article du 10 juillet 2019, la mission scientifique Mayobs ayant eu lieu en mai 2019 a déterminé la nature de ces séismes. Ces derniers sont le fait de la naissance d’un volcan sous-marin de 800 mètres de hauteur situé à 3 500 mètres de profondeur.

La mission Mayobs 2 a fait état d’une coulée de lave au sud du volcan d’une surface de 8 km² pour un volume de 0,2 kilomètre cube. Selon les chercheurs, ceci est le signe d’une autre zone d’activité volcanique. Ceux-ci rappellent également qu’il s’agit là de la première fois qu’un volcan sous-marin est documenté avec des images du fond. L’intérêt scientifique pour ce volcan est d’ailleurs indéniable, comme en témoigne la préparation de la mission Mayobs 3 qui débutera à la mi-juillet.

Un volcan sous-marin est né à environ 50 km des côtes de l’archipel de Mayotte !
Crédits : IPGP

Quels sont les risques ?

Si les chercheurs se montrent très intéressés par cette découverte, la population de Mayotte est logiquement plus réservée. En effet, la crainte de risques liés au volcan est bien présente. Pourtant, un géographe local estime qu’il est encore trop tôt pour statuer sur ces éventuels risques. Quoi qu’il en soit, la fréquence des séismes a diminué ces derniers mois et un plan d’action de protection de la population a été mis en place.

Toutefois, le risque le plus probable dans un premier temps concerne la submersion du littoral. De plus Mayotte s’affaisse, comme en témoigne la vidange d’une ou plusieurs poches magmatiques vers le volcan. Résultat ? En moyenne, l’île principale s’est affaissée de 130 millimètres alors qu’habituellement, il est question de seulement 0,19 mm par an !

Source

Articles liés :

Comment certains humains ont-ils fait pour survivre à l’éruption du super volcan Toba il y a 74 000 ans ?

Découverte de quatre anciens volcans sous-marins au large de Sydney, en Australie

Et si l’IA pouvait prédire les éruptions volcaniques ?

Le volcan découvert sous Mayotte représente-t-il un danger ?
noté 4.5 - 4 vote[s]