in

Le tout premier camion autonome et électrique est enfin autorisé à circuler sur la voie publique !

Crédits : Einride

Pensé pour remplacer les camions de livraison classiques, le T-Pod a enfin été autorisé sur la voie publique pour une phase de test. Il s’agit du tout premier camion autonome et électrique bénéficiant d’une telle autorisation.

Autorisé sur la route en Suède

En 2017, la start-up suédoise Einride avait dévoilé T-Pod, un prototype de camion 100 % électrique et autonome. Doté d’une autonomie de 200 km pour une seule charge, ce camion de 26 tonnes est capable d’embarquer environ quinze palettes sur une longueur de sept mètres. Les concepteurs ont en effet obtenu un gain de place non négligeable grâce à l’absence de cabine.

Si le véhicule a été pensé pour être autonome, celui-ci pourra néanmoins être piloté à distance via une télécommande et fonctionnera grâce au réseau 5 G. Selon un communiqué publié le 16 mai 2019, le T-Pod fait l’objet d’une grande première mondiale. Einride a en effet été autorisé par l’Agence de Transport de Suède à tester le T-Pod sur la voie publique dans le cadre d’opérations commerciales. Il s’agit du tout premier véhicule du genre à être arrivé à ce stade de développement.

Crédits : Einride

Bientôt exporté aux États-Unis

Initialement prévu pour une mise en service complète dès 2020, le T-Pod se laisse donc une année de tests en conditions réelles. Durant cette période, le T-Pod effectuera quotidiennement des allers-retours entre un entrepôt et un terminal de fret. Le camion autonome verra en revanche sa vitesse limitée à 3 km/h lors de ces déplacements d’une distance 300 mètres.

Le permis permettant Einride de faire rouler son T-Pod en Suède prendra fin en décembre 2020. Lors de la présentation de son prototype en 2017, la start-up avait évoqué sa volonté de déployer une flotte de 200 camions dans le cadre de trajets entre les deux villes suédoises de Göteborg et Helsingborg (200 km). Il était question d’un réseau permettant le transport de deux millions de palettes de marchandises chaque année. Ceci représente tout de même l’équivalent des émissions de GES de 400 000 automobiles sur des distances équivalentes !

En revanche d’ici là, la start-up devrait s’exporter aux États-Unis afin d’y obtenir un autre permis et poursuivre son développement. En effet, le PDG d’Einride Robert Falck estime qu’il est plus pertinent d’investir le marché américain, berceau des véhicules autonomes. Einride a donc une sacrée longueur d’avance sur ses concurrents que sont Tesla et surtout Volvo. Le concept Vera de cet autre constructeur suédois affiche des caractéristiques similaires au T-Pod, et est prévu pour se positionner sur le même type marché. Rappelons qu’en 2018, Einride avait également présenté le T-Log, une version “camion-bûcheron” du T-Pod !

Sources : EngadgetSiècle Digital

Articles liés :

CES 2019 : un service de livraison autonome composé de robots-chiens !

UPS précommande 125 camions électriques Tesla

Il n’y a pas que Tesla, voici les entreprises qui travaillent sur le camion du futur